ISAAC HAYES, The Black Moses (fr/en)

R.I.P. 20 août 1942 / 10 août 2008
L'enfance d'Isaac Hayes pourrait faire penser à celle de la petite marchande d'allumettes d'Anderson.
Né le 20 août 1942 dans une cabane de métayers d'un village du Tennessee, il n'a conservé aucun souvenir de ses parents, son père l'ayant abandonné au lendemain de la mort de sa mère alors qu'il n'avait que dix-huit mois. Élevé avec sa sœur par ses grands-parents, c'est à 5 ans qu'il apprend tout seul à jouer du piano, de l'orgue et du saxophone. Puis il découvre Memphis à la fin de la décennie avant de connaître une adolescence défavorisée lorsque son grand-père disparaît.
Entre le collège et les petites boulots indispensables pour survivre, il se marie à dix-neuf ans parce que sa petite amie attend un enfant et fait vivre les siens en travaillant dans une usine agro-alimentaire tout en se produisant comme pianiste dans les clubs de Memphis. La ville ne manque pas de possibilités et il commence par enregistrer son premier 45-tours qui passe totalement inaperçu avant de participer à une séance du saxophoniste Floyd Newman, des Mar-Keys, qui lui ouvre les portes de Stax.
Floyd Newman & Isaac Hayes

 

C'est le début d'une longue histoire musicale qui le conduira au succès. Excellent claviériste, Isaac Hayes accompagne régulièrement Otis Redding en studio et prend l'habitude de remplacer Booker T. Jones sur les enregistrements des MG's lorsque l'organiste est absent pour cause d'études universitaires.

La suite est à lire par ici (version française / english version)