ALLEN TOUSSAINT

R.I.P.  14 janvier 1938 / 9 novembre 2015



Allen Toussaint

 

Né le 14 janvier 1938 dans une famille catholique au cœur du quartier de Gerttown qu'il qualifie lui-même de "ghetto sudiste atypique", avec ses petites maisons de bois et son atmosphère rurale, Allen Toussaint, fils d'un employé de chemins de fer amateur de jazz met à profit la présence chez lui d'un piano pour faire son apprentissage en écoutant Ray Charles, Lloyd Glenn et son compatriote Professor Longhair à la radio, tout en prenant des leçons informelles avec son voisin nommé Ernest Penn.

 

Allen a treize ans quand il crée avec le guitariste Snooks Eaglin son premier orchestre, les Flamingoes, pour animer les fêtes de quartiers et les bals de lycées. Chaque fois qu'on y organise un concours amateur, il traîne au club Dew Drop Inn et finit par se faire connaître de tous les acteurs du R&B local, comme Earl King ou le duo Shirley & Lee qui l'engagent un temps comme pianiste de tournée.

 

 

Le hasard lui fait découvrir l'univers des studios en 1957 lorsque Dave Bartholomew, directeur musical de l'orchestre de Fats Domino, lui demande de jouer du piano sur certains titres en l'absence de Fats. Cette initiation ouvre des horizons insoupçonnés à Allen Toussaint qui devient rapidement un musicien et arrangeur de studio recherché, un fonctionnement parfaitement adapté à son tempérament casanier. Sous le nom d'Al Toussaint, il signe en 1958 l'album The Wild Sound Of New Orleans paru chez RCA, en attendant de former avec le chanteur Allen Orange (futur producteur de Geater Davis) le premier d'une série de tandems qui vont marquer son existence.

 

 

L'expérience d'Allen & Allen n'ayant pas duré, Toussaint s'implique dans une deuxième collaboration étroite à partir de 1960 en devenant le complice de Joe Banashak, patron de la compagnie Minit/Instant. Pendant trois ans, il est l'arrangeur et directeur artistique privilégié des artistes de Banashak et de quelques autres, et les hits écrits ou réalisés sous sa tutelle s'accumulent : "Ooh Poo Pah Doo, Part II" (de Jessie Hill), "Over You" (publié sous le nom d'Aaron Neville) et "There's Something On Your Mind, Part II" (de Bobby Marchan) en 1960, "I Like It Like That, Part I" (de Chris Kenner), "Mother-In-Law" (d'Ernie K-Doe), "Ya Ya" (de Lee Dorsey) et "But I Do" (de Clarence Henry) en 1961, "Lipstick Traces" (On Cigarette) (de Benny Spellman) et "It's Rainning" (d'Irma Thomas) en 1962, "Ruler Of My Heart" (de la même Irma Thomas) en 1963, "It Will Stand" (des Showmen) en 1964, une série qui prend fin lorsqu'il part effectuer son service militaire au Texas.

 

Jessie Hill - Ooh Poo Pah Doo, Part II

 

Aaron Neville - Over You

 

Bobby Marchan - There's Something On Your Mind, Part II

 

Chris Kenner - I Like It Like That, Part I

 

Ernie K-Doe - Mother-In-Law

 

Lee Dorsey - Ya Ya

 

Clarence Henry - But I Do

 

Benny Spellman - Lipstick Traces (On Cigarette)

 

Irma Thomas - It's Rainning

 

Irma Thomas - Ruler Of My Heart

 

The Showmen - It Will Stand

 

 

L'incapacité d'Allen Toussaint à s'éloigner longtemps des studios se manifeste pendant son séjour à l'armée, ponctué de séances d'enregistrement réalisées avec un orchestre d'appelés baptisé The Strokes qui lui donne l'occasion de signer sur ALON (un label créé spécialement pour lui par Banashak) quelques standards instrumentaux comme "Whipped Cream", popularisé en 1965 par Herb Alpert avant  de devenir l'indicatif de l'émission de télévision "The Dating Game".

 

Herb Alpert - Whipped Cream

 

générique TV "The Dating Game"

 

 

Son retour à la vie civile en 1965 est marqué par une certaine désillusion, Banashak n'ayant pas su faire fructifier les carrières de ses artistes, Toussaint s'associe à Marshall Sehorn qu'il connaît bien pour avoir produit Lee Dorsey et Bobby Marchan à sa demande. Lee Dorsey est d'ailleurs le prétexte officiel de cette nouvelle collaboration lorsque "Ride Your Pony", "Get Out Of My Life", "Wonder Woman", "Working In The Coal Mine" et "Holy Cow" se succèdent dans les hauteurs des classements en 1965-66.

 

Lee Dorsey - Ride Your Pony

 

Lee Dorsey - Get Our Of My Life

 

Lee Dorsey - Wonder Woman

 

Lee Dorsey - Working In The Coal Mine

 

Lee Dorsey - Holy Cow

 

A la tête de leur société Sansu qui comprend une multitude de labels - Sansu, Kansu, Deesu, Tou-Sea - Toussaint et Sehorn exercent bientôt un véritable monopole à la New Orleans, enregistrant aussi bien des artistes locaux (les Meters, Aaron Neville, Lee Dorsey, Ernie K-Doe, Betty Harris) que des musiciens de passage (Wilbert Harrison, The Band), pour leur propre compte comme pour celui de compagnies étrangères à la ville (Warner, Mercury, Buddah, Stax/Volt) qui cherchent à donner à leurs productions une saveur inédite.

 

Ces contacts permettent également à Toussaint de se mettre lui-même en scène à partir de 1971 sur les albums Toussaint publié sur Scepter et Life, Love And Faith enregistré pour Warner l'année suivante.

 

 

Pour Allen Toussaint, qui considère ces expériences comme de simples diversions, l'excitation n'est jamais aussi grande que lorsqu'il s'efface en studio pour laisser parler la créativité des autres ; la nouvelle décennie donne une ampleur plus grande encore à sa science de producteur avec l'ouverture en 1973 du studio Sea-Saint dans le quartier de Gentilly, une nécessité depuis que le studio mythique de Cosimo Matassa a fermé ses portes à la fin des années soixante. La concentration du principal des activités discographiques entre les mains de quelques géants conduit inévitablement Toussaint à vendre ses services à des compagnies comme Warner, Atlantic, Columbia, RCA pour qui il dirige le groupe Chocolate Milk ou encore Blue Thumb qui lance la carrière des Pointer Sisters en 1973 avec "Yes We Can Can".

 

The Pointer Sisters - Yes We Can Can

 

Le succès s'amplifie l'année suivante avec l'album Nightbirds de Patti LaBelle, avec le hit "Lady Marmelade". Le respect de toute la profession pour le savoir-faire d'Allen Tousaint va trouver sa meilleure illustration jusqu'à la fin de la décennie avec Z.Z. Hill, Frankie Beverly, Etta James, Joe Cocker, Albert King, Boz Scaggs, Dr. John, les Neville Brothers et les Wings de Paul McCartney qui viennent chercher le succès à la New Orleans.

 

Toussaint lui-même devient une figure culte en signant en 1975 un album encensé par la critique, Southern Nights, avant de se rendre trois ans plus tard à Los Angeles pour enregistrer sous la direction de Jerry Wexler le recueil Motion.

 

Les deux dernières décennies du XXè siècle ne se sont pas montrées aussi généreuses, même si Patti LaBelle, Ramsey Lewis et Solomon Burke ont fait le déplacement dans le Crescent City pour travailler avec lui. Dans un domaine aussi sensible aux modes que l'industrie du disque, la New Orleans fait les frais de l'évolution des styles et Sea-Saint s'est enfoncé dans le silence. Allen Toussaint, que ses droits d'auteurs rendent autonome financièrement comme en témoigne la Rolls Roys à bord de laquelle il circule, doit à ses rares apparitions en public - notamment au festival annuel de la New Orleans - de ne pas avoir pris sa retraite de la musique.

 

Mais aussi grand est son talent, Allen Toussaint est parti rejoindre d'autres artistes tel James Brown, Barry White, Ray Charles, Otis Redding, Marvin Gaye... le 9 novembre 2015 à Madrid, lors d'une tournée européenne.

 

Véritable légende vivante à la New Orleans, cet élégant et discret personnage aura marqué la musique de NOLA de façon indélébile, durant toute la deuxième moitié de vingtième siècle ; à tel point que le 14 janvier a été décrété Allen Toussaint Day à la New Orleans.

Ses principales influences furent les pianistes Albert Ammons, Ray Charles, Lloyd Glenn et surtout Professor Longhair et Ernest Penn (autre musicien local peu connu).

Son activité de producteur lui a apporté une renommée internationale à travers tous les albums des multiples artistes avec qui il a travaillé.

 

Honneur suprême, Allen Toussaint a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 1998 ; distinction qui fait suite à une multitude de prix et décorations diverses en Louisiane. Avec Aaron Neville, il a créé l'association "New Orleans Artists Against Hunger & Homelessness". Il est intronisé au Louisiana Music Hall of Fame en 2009.

 

Un de ses plus fidèles fans reste Robert Palmer qui a enregistré son premier album solo Sneakin' Sally Thru The Alley (dans lequel il reprend également "From A Whisper To A Scream") avec les Meters et n'a jamais cessé d'enregistrer des titres du 'maître'.

 

 

ALLEN TOUSSAINT <

 

> discographie de Sansu Records <

> discographie de Kansu Records <

> discographie de Deesu Records <

> discographie de Tou-Sea Records <

 

sources :

- Encyclopédie du Rhythm & Blues et de la Soul (éditions Fayard, 2002)

- Monola.net (site spécialisée dans la musique de la New-Orleans et de la Louisiane)

 


Discographie


1958 / The Wild Sound of New Orleans

Allen Toussaint - 1958 / The Wild Sound of New Orleans

A1 Whirlaway

A2 Up The Creek

A3 Tim Tam

A4 Me And You

A5 Bono

A6 Java

B1 Happy Times

B2 Wham Tousan

B3 Nowhere To Go

B4 Nashua

B5 Po Boy Walk

B6 Pelican Parade


1971 / Toussaint

Allen Toussaint - 1971 / Toussaint

A1 From A Whisper To A Scream

A2 Chokin' Kind

A3 Sweet Touch Of Love

A4 What Is Success

A5 Working In The Coal Mine

B1 Everything I Do Gonna' Be Funky

B2 Pickles

B3 Louie

B4 Either

B5 Cast Your Fate To The Wind


1972 / Life, Love And Faith

Allen Toussaint - 1972 / Life, Love And Faith

A1 Victims Of The Darkness

A2 Am I Expecting Too Much

A3 My Baby Is The Real Thing

A4 Goin Down

A5 She Once Belonged To Me

A6 Out Of The City (Into Country Life)

B1 Soul Sister

B2 Fingers And Toes

B3 I've Got To Convince Myself

B4 On Your Way Down

B5 Gone Too Far

B6 Electricity


1975 / Southern Nights

Allen Toussaint - 1975 / Southern Nights

A1 Last Train

A2.1 Worldwide

A2.2 Filler

A3 Back In Baby's Arms

A4.1 Country John

A4.2 Filler

A5.1 Basic Lady

A5.2 Filler

B1 Southern Nights

B2.1 You Will Not Lose

B2.2 Filler

B3 What Do You Want The Girl To Do?

B4 When The Party 's Over 

B5.1 Cruel Way To Go Down

B5.2 Filler


1978 / Motion

Allen Toussaint - 1978 / Motion

A1 Night People

A2 Just A Kiss Away

A3 With You In Mind

A4 Lover Of Love

A5 To Be With You

B1 Motion

B2 Viva La Money

B3 Declaration Of Love

B4 Happiness

B5 The Optimism Blues


1987 / Mr. Mardi Gras (I Love A Carnival Ball)

Allen Toussaint - 1987 / Mr. Mardi Gras (I Love A Carnival Ball)

A1 Mr. Mardi Gras

A2 Fat Tuesday

A3 I Know You Mardi Gras

A4 Come To The Mardi Gras

B1 I Love A Carnival Ball

B2 The Mighty Mighty Chief

B3 Long Live The King

B4 Lead Me To The Dance Floor


1996 / Connected

Allen Toussaint - 1996 / Connected

01 Pure Uncut Love

02 Do The Do

03 Computer Lady

04 Get Out Of My Life, Woman

05 We're All Connected

06 Sweet Dreams

07 Funky Bars

08 Ahya

09 If I Leave

10 Aign Nyee

11 In Your Love

12 Oh My

13 All Of It

14 Wrong Number

15 Rolling With The Punches


1997 / Allen Toussaint & Friends - A New Orleans Christmas

Allen Toussaint - 1997 / Allen Toussaint & Friends - A New Orleans Christmas

01 Larry Hamilton - Christmas This Year

02 Raymond Myles - We Three Kings

03 Larry Hamilton and Tricia Boutte -New Year's Resolution

04 New Birth Brass Band - Santa's Second Line

05 Allen Toussaint - Silent Night, Holy Night

06 Wallace Johnson - Christmas Comes But Once A Year

07 James Andrews - Christmas In New Orleans

08 New Birth Brass Band - Jingle Bells

09 Raymond Myles - O Holy Night

10 Wallace Johnson - The Christmas Song

11 Allen Toussaint - Winter Wonderland

12 Tricia Boutte - Do You Hear What I Hear?

13 Grace Darling - Merry Christmas, Baby


2004 / Allen Toussaint's Jazzity Project - Going Places

Allen Topussaint - 2004 / Allen Toussaint's Jazzity Project - Going Places

01 Traffic

02 All These Things

03 Do You Want Some Of This

04 A Minor (Filler)

05 Ruler Of My Heart

06 Close Up

07 Meter Head

08 Caleraville

09 Going Places

10 Carlene (Interlude)

11 Is There Any Love Left For Us

12 Out Front-A-Town

13 Maulsby (Filler)


2006 / The River In Reverse (with Elvis Costello)

Allen Toussaint - 2006 / The River In Reverse (with Elvis Costello)

A1 On Your Way Down

A2 Nearer To You

A3 The Sharpest Thorn

B1 Tears, Tears And More Tears

B2 Who's Gonna Help Brother Get Further?

B3 The River In Reverse

C1 Freedom For The Stallion

C2 Broken Promise Land

C3 Ascension Day

D1 International Echo

D2 All These Things

D3 Wonder Woman

D4 Six-Fingered Man


2009 / The Bright Mississippi

Allen Toussaint - 2009 / The Bright Mississippi

A1 Egyptian Fantasy

A2 Dear Old Southland

A3 St. James Infirmary

B1 Singin' The Blues

B2 Winin' Boy Blues

B3 West End Blues

C1 Blue Drag

C2 Just A Closer Walk With Thee

C3 Bright Mississippi

D1 Day Dream

D2 Long, Long Journey

D3 Solitude


2013 / Songbook

Allen Toussaint - 2013 - Songbook

CD-01 Introduction

CD-02 It's Raining

CD-03 Lipstick Traces

CD-04 Introduction To Brickyard Blues

CD-05 Brickyard Blues

CD-06 With You In Mind

CD-07 Who's Gonna Help A Brother Get Further

CD-08 Sweet Touch Of Love

CD-09 Holy Cow

CD-10 Introduction To Get Out Of My Life, Woman

CD-11 Get Out Of My Life, Woman

CD-12 Freedom For The Stallion

CD-13 St. James Infirmary

CD-14 Introduction To Shrimp Po-Boy, Dressed

CD-15 Shrimp Po-Boy, Dressed

CD-16 Soul Sister

CD-17 All These Things

CD-18 We Are America / Yes We Can

CD-19 The Optimism Blues

CD-20 Old Records

CD-21 Certain Girl Medley: Certain Girl / Mother-In-Law / Fortune Teller / Working In The Coal Mine

CD-22 It's A New Orleans Thing

CD-23 I Could Eat Crawfish Everyday

CD-24 There's No Place Like New York

CD-25 Southern Nights

 

DVD-01 Who's Gonna Help A Brother Get Further

DVD-02 Sweet Touch Of Love

DVD-03 Holy Cow

DVD-04 Get Out Of My Life, Woman

DVD-05 St. James Infirmary

DVD-06 Shrimp Po-Boy, Dressed

DVD-07 Soul Sister

DVD-08 All These Things

DVD-09 We Are America / Yes We Can

DVD-10 The Optimism Blues

DVD-11 Old Records

DVD-12 Certain Girl Medley: Certain Girl / Mother-In-Law / Fortune Teller / Working In The Coal Mine

DVD-13 It's A New Orleans Thing

DVD-14 I Could Eat Crawfish Everyday

DVD-15 There's No Place Like New York

DVD-16 Southern Nights

DVD-17 Studio Interview

DVD-18 Bonus Backstage Interview

DVD-19 Credits


the Funky Soul story - émission The Black Music Live avec Allen Toussaint