GIL SCOTT-HERON

R.I.P.  1er avril 1949 / 27 mai 2011



Ce créateur visionnaire, doué d'un sens littéraire inhabituel dans une culture très marquée par l'oralité, a mis à profit ses talents d'écrivain pour créer un style hybride, au carrefour du jazz et de la soul. Utilisant sa musique comme une arme de libération et de justice dans le combat acharné qu'il mène contre le racisme et l'intolérance, scandant ses textes d'une voix hypnotique qui annonce le rap, ce poète de la rue se veut la voix de la conscience d'une société corrompue par le pouvoir et l'argent, à un carrefour particulièrement turbulent de son histoire.

 

Gil Scott-Heron

 

Fils d'une bibliothécaire de Chicago et d'un footballeur professionnel d'origine jamaïcaine, Gil Scott-Heron a eu l'occasion de découvrir la diversité des visages de l'Amérique noire pour avoir passé son enfance auprès de sa grand-mère dans le Tennessee avant de rejoindre New York vers l'âge de 13 ans, s'installant dans le Bronx. Il vivra par la suite à Chelsea, quartier multiracial et multiculturel du Sud-Ouest de Manhattan, et qui lui apportera beaucoup par ses échanges permanents de culture, mais aussi par la rudesse du ghetto lié de très près aux problèmes de drogue.

 

Après quelques mois sur un campus universitaire, Gil Scott-Heron met à profit ses capacités d'observations pour écrire deux romans qui reflètent la pluralité de l'expérience noire : 

 

- The Vulture, description brutale du quotidien des ghettos urbains sur fond d'intrigue policière. La construction du livre est simple, mais efficace. "John Lee, un jeune dealer de Harlem, est retrouvé mort le 12 juillet 1969. Sa mort reste un mystère, comme le nom de son assassin. Pour éclairer ces zones d’ombres, Scottt-Heron reconstitue la vie du quartier et de ses habitants durant les mois qui ont précédé le meurtre. Quatre Noirs, tous d’un âge sensiblement proche de celui de la victime vont raconter alternativement ce qu’ils ont fait ou vu : Spade est devenu un petit caïd respecté, Junior Jones qui en a marre des études, veut devenir dealer à la place du dealer, Q.I., d’une intelligence supérieure, ne parle qu’à coups de savantes citations et flirte avec une Blanche, Tommy Hall, militant du mouvement Bambu, veut émanciper ses frères en leur enseignant la culture et les origines du peuple noir. Quatre points de vue, quatre destins, tous émaillés d’espoir mais surtout de souffrances et qui donnent la vision de l’intense misère du quartier qui subit de plein fouet les effets de la drogue et de la violence raciale. Un indispensable témoignage sur la fin des années 60 aux Etats-Unis et sur les conditions d’exploitation des Noirs".

 

- The Nigger Factory dans lequel sont analysés avec beaucoup de finesse les rapports entre des étudiants rebelles et leur hiérarchie dans le décor d'une université afro-américaine sudiste.

 

 

Simultanément, Gil Scott-Heron se lance dans la musique avec un ancien condisciple de la Lincoln University, le flûtiste et pianiste Brian Jackson.

 

the Funky Soul story - Gil Scott-Heron and Brian Jackson

 

A partir de 1970, Gil Scott-Heron enregistre une série de disques avec la bénédiction du producteur de jazz Bob Thiele qui l'aide à mettre en musique, sur l'album Small Talk 125th & Lennox, un recueil de poèmes parlés, rythmés de percussions...

On y retrouve une version excellente de "The Revolution Will Not Be Televised", et le morceau phare "The Vulture" (Le Vautour, titre de son roman), un album dans la ligné du groupe The Last Poets, le spoken word à l'état brut.

 

Dès le deuxième LP, Pieces Of A Man en 1971, la complicité qui s'établit entre Gil Scott-Heron et Brian Jackson trouve sa vitesse de croisière avec des plages magistrales comme "The Revolution Will Not Be Televised" (un emprunt à son recueil) et "Home Is Where The Hatred Is" dont Esther Phillips s'en empare quelques mois plus tard.

Cet album est considéré par beaucoup comme l'un ses meilleurs avec des textes admirables, une musique entre soul et jazz où se croise d'excellents musiciens, notamment Hubert Laws et Ron Carter.

 

The Revolution Will Not Be Televised

 

Home Is Where the Hatred Is

 

Home Is Where the Hatred Is (la version d'Esther Phillips)

 

La collaboration avec Bob Thiele et son label Flying Dutchman va s'achever après un troisième recueil sortie en 1792, Free Will, avec une partie musicale et une partie de poèmes chantés, voir scandés, le rap est né pour de bon.

 

C'est en 1974 que sort Winter in America sur Strata East – un 33t encensé par la critique à défaut de toucher le grand public. C'est sur cet album que l'on retrouve pour la première fois le morceau "The Bottle", son morceau le plus connu atteignant la 15ème place des meilleurs ventes de R&B, mais aussi "Your Daddy Loves You", superbe morceau dédié à sa fille que l'on retrouve aussi sur l'album Real Eyes.

 

The Bottle

 

Le succès commercial se manifeste en revanche lorsque Clive Davis recrute Gil Scott-Heron sur Arista et The First Minute Of A New Day, réalisé à la tête du Midnight Band que Gil Scott-Heron dirige avec Brian Jackson, fait son entrée dans le Top10 des meilleures ventes d'albums Soul en 1975.

Pour mieux faire passer ses idées toujours plus radicales, il n'hésite pas à créer autour de ses textes un décor qui emprunte ses côtés les plus brillants au disco, avec pour résultat une série de hits comme "Johannesburg" tiré de From South Africa To South Carolina en 1975.

 

Johannesburg

 

S'enchèneront les albums It's Your World (1976), un mélange de titres studios et de live, un album très groovy, Bridges (1977), où l''on retrouve le superbe morceau "We Almost Lost Detroit", et un hymne au public français "Racetrack in France".

C'est devenu depuis un album difficile à trouver, n'ayant pas était réédité depuis un moment.

 

We Almost Lost Detroit

 

Racetrack in France

 

En 1978, c'est autour de l'album Secrets de paraître avec le très bon titre "Three Miles Down", ainsi que "Angel Dust" fera une incursion dans le Top20 Soul.

 

Three Miles Down

 

Angel Dust

 

Après plus de dix ans de travail commun, Gil Scott-Heron et Brian Jackson se séparent en 1980, avec un album considéré come assez moyen, intitulé tout simplement 1980.

 

Gil poursuivant sa route chez Arista avec des enregistrements produits par Nile Rodgers (du groupe Chic).

 

Arrive le bel album Real Eyes en 1980, dédié à sa fille Gia Louise, avec le superbe morceau "Your Daddy Loves You".

 

Your Daddy Loves You

 

L'Amérique dont il dénonce impitoyablement les errements depuis dix ans est précisément en train d'entrer dans une ère de récession sociale et Gil Scott-Heron ne cache pas son aversion pour l'administration de Ronald Reagan et sa politique conservatrice avec notament le titre "« B » Movie" issu de l'album Reflections sorti en 1981.

 

« B » Movie

 

En 1982 c'est l'album Moving Targets qui arrive aux allures très groovy & funk, en plein dans son époque. C'est son groupe The Amnesia Express qui assure cette musique de qualité.

 

De manière étrange, au moment où le rap dont il est l'un des grands inspirateurs s'installe dans les ghettos d'Amérique, la voix de Gil Scott-Heron se tait pendant près de dix ans, jusqu'à la publication sur TVT en 1994 de l'album Spirits pour une ambiance calme et feutré, avec de très bons textes, notamment "Message To The Messagers", dédié aux chanteurs de rap et les parties de "The Other Side".

 

Message To The Messagers

 

The Other Side (part. I to III)

 

Ce silence discographique traduit davantage les problèmes du poète, en partie liés à son addiction contestée au crack, que son incapacité à créer; on en veut pour preuve la remise à son éditeur en 2001 de The Last Holiday, un manuscrit de près de mille pages qu'il a mis plus de huit ans à rédiger (référencé ici).

 

Constamment en tournée à travers le monde, celui qui se présente lui-même comme un

« traducteur de l'expérience afro-américaine » va pouvoir élargir le champs de ses investigations; condamné à une peine de « un à trois ans d'emprisonnement » pour avoir refusé de se soumettre à une cure de désintoxication, le prophète maudit de l'Amérique noire n'est sans doute pas prêt de réviser son jugement sur la « Première Démocratie de la planète ».

 

En 2010 sort l'album tant attendu : I'm New Here, marquant ainsi son retour après quelques ennuis judiciaires. C'est un album minimaliste entre electro et folk bercé par une voix sensible et fragile. Cet opus fut très bien accueilli par la critique, considéré comme le meilleur album de ce début d'année !

 

I'm New Here

 

Me And The Devil

 

the Funky Soul story - Gil Scott-Heron by Uncle Red
@Uncle Red

 

C'est à l'âge de 62 ans que Gil Scott-Heron s'est éteint,

le vendredi 27 mai 2011 dans un hôpital de New-York.

 

Le 2 avril 2015, à l'occasion de son anniversaire, son label XL Recordings sort un album posthume Nothing New qui reprend des titres connus, enregistrés en 2008, mais dont les versions acoustiques constituent la grande nouveauté. Cette sortie est accompagnée par un film documentaire Who is Gil Scott-Heron? réalisé par Iain Forsyth et Jane Pollard.

 

 

> GIL SCOTT-HERON < (official website - english)

 

> GIL SCOTT-HERON < (family website - english)

 

> Gil Scott-Heron < (non-officiel - français)

 

> BRIAN JACKSON < (english)

 

sources :

- Encyclopédie du Rhythm & Blues et de la Soul (éditions Fayard, 2002)

- website gilscottheron.fr

 


Discographie

(LP & Live albums)


 

1970 / SMALL TALK AT 125th & LENNOX (Flying Dutchman)

Gil Scott-Heron - 1970 / SMALL TALK AT 125th & LENOX

A1a. Introduction

A1b. The Revolution Will Not Be Televised

A2. Omen

A3. Brother

A4. Comment

A5. Small Talk At 125th & Lenox

A6. The Subject Was Faggots

A7. Evolution (and Flashback)

B1. Plastic Pattern People

B2. Whitey On The Moon

B3. The Vulture

B4. Enough

B5. Paint It Black

B6. Who'll Pay Reparations On My Soul?

B7. Everyday



1971 / PIECES OF A MAN (Flying Dutchman)

Gil Scott-Heron - 1971 / PIECES OF A MAN

A1. The Revolution Will Not Be Televised

A2. Save The Children

A3. Lady Day And John Coltrane

A4. Home Is Where The Hatred Is

A5. When You Are Who You Are

A6. I Think I'll Call It Morning

B1. Pieces Of A Man

B2. The Sign Of The Ages Morning

B3. Or Down You Fall

B4. The Needle's Eye

B5.The Prisoner


 

1972 / FREE WILL (Flying Dutchman)

Gil Scott-Heron - 1972 / FREE WILL

A1. Free Will

A2. The Middle Of Your Day

A3. The Get Out Of The Ghetto Blues

A4. Speed Kills

A5. Did You Hear What They Said?

B1. The King Alfred Plan

B2. No Knock

B3. Wiggy

B4. Ain't No New Thing

B5. Billy Green Is Dead

B6. Sex Education: Ghetto Style

B7. ...and then he wrote Meditations


 

1974 / WINTER IN AMERICA (Strata-East)

Gil Scott-Heron - 1974 / WINTER IN AMERICA

A1. Peace Go With You Brother - As-Salaam-Alaikum

A2. Rivers of My Father

A3. A Very Precious Time

A4. Back Home

B1. The Bottle

B2. Song For Bobby Smith

B3. Your Daddy Loves You

B4. H2Ogate Blues

B5. Peace Go With You, Brother - Wa-Alaikum-Salaam


 

1975 / THE FIRST MINUTE OF A NEW DAY (Arista)

Gil Scott-Heron - 1975 / THE FIRST MINUTE OF A NEW DAY

A1. Offering

A2. The Liberation Song (Red, Black and Green)

A3. Must Be Something

A4. Ain't No Such Thing As Superman

A5. Pardon Our Analysis (We Beg Your Pardon)

B1. Guerilla

B2. Winter In America

B3. Western Sunrise

B4. Alluswe


 

1975 / FROM SOUTH AFRICA TO SOUTH CAROLINA (Arista)

Gil Scott-heron - 1975 / FROM SOUTH AFRICA TO SOUTH CAROLINA

A1. Johannesburg

A2. Toast To The People

A3. Summer of '42

A4. Beginnings (First Minute Of A New Day)

B1. South Carolina (Barnwell)

B2. Essex

B3. Fell Together

B4. Lovely Day


 

1976 / IT'S YOUR WORLD (Arista)

Gil Scott-Heron - 1976 / IT'S YOUR WORLD

A1. It's Your World

A2. Possum Slim

A3. New York City

B1. 17th Street

B2. Tomorrow's Trane

B3. Must Be Something

C1. Home Is Where The Hatred Is

C2. Bicentennial Blues

D1. The Bottle

D2. Sharing


 

1977 / BRIDGES (Arista)

Gil Scott-Heron - 1977 / BRIDGES

A1. Hello Sunday! Hello Road!

A2. Song Of The Wind

A3. Racetrack In France

A4. Vild (Deaf, Dumb and Blind)

B1. Under The Hammer

B2. We Almost Lost Detroit

B3. Tuskeegee #626

B4. Delta Man (Where I'm Comin' From)

B5. 95 South (All The Places We've Been)


 

1978 / SECRETS (Arista)

Gil Scott-Heron - 1978 / SECRETS

A1. Angel Dust

A2. Madison Avenue

A3. Cane

A4. Third World Revolution

A5. Better Days Ahead

B1. Three Miles Down

B2. Angola, Louisiana

B3. Show Bizness

B4. A Prayer For Everybody/To Be Free


 

1979 / THE MIND OF GIL SCOTT-HERON (Arista)

Gil Scott- Heron - 1979 / THE MIND OF GIL SCOTT-HERON

A1. H20 Gate Blues

A2. We Beg Your Pardon (Pardon Our Analysis)

A3. New Deal

B1. Jose Campos Torres

B2. Ghetto Code (dot dot dit dit dot dot dash)

B3. Bicentennial Blues


 

1980 / 1980 (Arista)

Gil Scott-Heron - 1980 / 1980

A1. Late Last Night

A2. Shah Mot (The Shah Is Dead/Checkmate)

A3. Push Comes To Shove

A4. Corners

B1. 1980

B2. Shut Um Down

B3. Willing

B4. Alien (Hold On To Your Dream)


 

1980 / REAL EYES (Arista)

Gil sScott-Heron - 1980 / Real Eyes

A1. The Train From Washington

A2. Not Needed

A3. Waiting For The Axe To Fall

A4. Combinations

B1. A Legend In His Own Mind

B2. You Could Be My Brother

B3. The Klan

B4. Your Daddy Loves You (for Gia Louise)


 

1981 / REFLECTIONS (Arista)

Gil Scott-Heron - 1981 / REFLECTIONS

A1. Storm Music

A2. Grandma's Hands

A3. Is That Jazz?

A4. Morning Thoughts

B1. Inner City Blues (Poem: The Siege Of New Orleans)

B2. Gun

B3. "B" Movie (Intro., Poem, Song)


 

1982 / MOVING TARGETS (Arista)

Gil Scott-Heron - 1982 / MOVING TARGETS

A1. Fast Lane

A2. Washington, D.C.

A3. No Exit

A4. Blue Collar

B1. Explanations

B2. Ready Or Not

B3. Black History Of The World


 

1994 / SPIRITS (TVT Records)

Gil Scott-Heron - 1994 / SPIRITS

A1. Message To The Messengers

A2. Spirits

A3. Give Her A Call

A4. Spirits Past

B1. The Other Side

B2. Don't Give Up


 

2010 / I'M NEW HERE (XL Records)

Gil Scott-Heron - 2010 / I'M NEW HERE

A1. On Coming From A Broken Home (Pt. 1)

A2. Me And The Devil

A3. I'm New Here

A4. Your Soul And Mine

A5. Parents (Interlude)

A6. I'll Take Care Of You

A7. Being Blessed (interlude)

B1. Where Did The Night Go

B2. I Was Guided (Interlude)

B3. New York Is Killing Me

B4. Certain Things (Interlude)

B5. Running

B6. The Crutch

B7. I've Been Me (Interlude)

B8. On Coming From A Broken Home (Pt. 2)


 

2014 / NOTHING NEW (XL RECORDS)

Gil Scott-heron - 2014 / NOTHING NEWS

A1. Did You Hear What They Said

A2. Better Days Ahead

A3. Household Name (Interlude)

A4. Your Daddy Loves You

A5. Changing Yourself (Interlude)

A6. Pieces Of A Man

A7. Enjoying Yourself (Outro)

B1. Alien (Hold Onto Your Dreams)

B2. Before I Hit The Bottom (Interlude)

B3. 95 South (All Of The Places We've Been)

B4. The Other Side

B5. The On/Off Switch (Interlude)

B6. Blue Collar

B7. On Bobby Blue Bland (Outro)


EVOLUTIONARY MINDED: Furthering the Legacy of Gil Scott-Heron

EVOLUTIONARY MINDED

Furthering the Legacy of Gil Scott-Heron

 

Un superbe tribute à Gil Scott-Heron sorti le 10 septembre 2013, sur le label Motema Music où sont réunis Chuck D (Public Enemy), M1 (Dead Prez), Abiodun Oyewole (The Last Poets), Killah Priest, Bill Summers et Mike Clark (Headhunters), Martin Luther (The Roots), Juma Sultan (percussionniste de Jimi Hendrix), Gregory Porter

 

Ce disque est produit par DJ Kentyah Fraser et le grand Brian Jackson, compère de Gil Scott-Heron pendant de longues années… Il se veut être un projet collectif uni, mélageant Soul, Jazz, Funk et Hip-Hop, pour reprendre le flambeau musical, spirituel et politique brandi pendant des années par le poète Gil Scott-Heron et par Brian Jackson.

 

« Je pensais qu’il fallait d’abord faire appel à des acteurs de cette aventure, à commencer par Brian Jackson et d’autres anciens compagnons de route de Gil Scott-Heron, pour donner du sens et de la légitimité à ce projet » explique Kentyah Fraser, qui est à l’initiative de ce New Midgnight Band. Une fois que Brian Jackson a accepté de participer en produisant l’album, les autres artistes ont suivi très rapidement.

 

« Brian Jackson et Gil Scott-Heron sont une source d’inspiration pour nous, rappeurs et musiciens d’aujourd’hui. Ils ont éclairé la vie et la conscience des gens, ils ont refusé de se laisser dicter un destin et un discours. » indique M1 de Dead Prez.

 

TRACKLIST // 

01. Offering

02. All We Got (feat. M1, MARTIN LUTHER)

03. Voice of the People (feat. JUMA SULTAN)

04. Liberation Psychology (feat. BOBBY SEALE, M1)

05. Opponent (feat. DEAD PREZ, MARTIN LUTHER)

06. Winter In America (feat. MARTIN LUTHER, M1)

07. … it’s a time warp

08. Go Ahead On Bobby (feat. BOBBY SEALE)

09. Young Blood (feat. DEAD PREZ, BLACKBYRD McKNIGHT)

10. Recurring Cycles (feat. M1)

11. Losin’ Our Minds (feat. GREGORY PORTER)

12. Headhunters

13. Occupy Planet Earth (FT. CHUCK D, M1)

14. Uncle Sammy Full of Lucifer (FT. BOBBY SEALE)

15. Re(Evolution) (FT. CHUCK D, Killah PRIEST)

16. Unknown Variables Ahead

17. Tradition (FT. ABIODUN OYEWOLE)

18. Song of the Wind (FT. GREGORY PORTER, AIRTO)


Black Wax - Gil Scott-Heron

Une réédition en DVD "Black Wax"

Live de 1982 au Wax Museum

et portrait de l'artiste

Tales of Gil

Réédition sept.2002 du concert de 1990 au Country Club de Londres avec son groupe Amnesia Express +

Interview et commentaires du journaliste anglais Kevin Le Gendre



La Dernière Fête (The Last Holiday)

Gil Scott-Heron - La dernière Fête (editions de l'Olivier - 2014)

De Jackson, Tennessee, au Madison Square Garden de New York où il chanta le morceau légendaire « The Revolution Will Not Be Televised », Gil Scott-Heron, musicien et écrivain noir américain, a toujours été un homme de combats. Il se confie pour la première fois dans ces mémoires aussi émouvants que drôles, rythmés par son phrasé vif et imagé qui inspira des générations d’artistes. Heureux hasards, coups d’audace, coups de sang… Gil Scott-Heron évoque son enfance mouvementée mais aussi ses rencontres avec Bob Marley, Michael Jackson ou encore Stevie Wonder, le « frère » qui l’embarqua dans une tournée épique en hommage à Martin Luther King (...)

 

Plus d'infos


A New Black Poet (parution juin 2020)

the Funky Soul story - Gil Scott-Heron - A New Black Poet (book)

 

Ce projet de livre est né de la passion que nous avons pour l'œuvre de Gil Scott-Heron, et de la volonté de faire partager et découvrir ou re-découvrir son univers.

C'est un hommage à l'homme qu'il était et qui restera pour nombreux d'entre nous, comme un « héros ».

 

A New Black Poet retrace son histoire, son engagement politique et social, ses écritures, ses influences, sa musique, ses musiciens...

 

Plus d'infos

 


the Funky Soul story S13/E08 - Tribute to... Gil Scott-Heron

radioshow the Funky Soul story S13/E08 - Tribute to... Gil Scott-Heron

The Black Music Live #51 - Gil Scott-Heron live at Chicago (1987)

radioshow The Black Music Live #51 - Gil Scott-Heron, live at Chicago

COMING SOON

23 juin 2019