PRINCE

R.I.P.  7 juin 1958 / 21 avril 2016



the Funky Soul story - Prince 01

 

Prince Rogers Nelson alias Prince est né le 7 juin 1958. Et si son portrait officiel se veut tyrannique, mégalomane, égocentrique, le Prince de Minneapolis (Minnesota - USA) est plus que tout un créatif boulimique, paradoxal dans sa fragilité, habitué à passer 15 heures par jour enfermé dans son studio.

 

Obsédé par le besoin d'inventer, de renouveler, d'imaginer, il rappelle à bien des égards James Brown, jusque dans sa manière de régenter en despote sa carrière et un entourage qui tient du clan.

 

C'est peut-être dans la gestion de son image qu'il se différencie le plus du Godfather.

A l'inverse de ce dernier qui n'a jamais su se faire aimer de l'Amérique moyenne pour avoir systématiquement privilégié sa conception de la soul et du funk, Prince fait preuve davantage de souplesse dans sa créativité, adaptant son art aux impératifs de la mode pour garantir l'autonomie financière nécessaire à sa liberté.

 

Chez James Brown, tout est immédiat, irréfléchi, intuitif; chez Prince, tout est pensé, spéculé, planifié. La meilleure illustration de cette attitude apparaît dans la manière provocatrice dont il fait tourner toute sa pensée musicale autour de sa sexualité exacerbée et de son érotisme ambigu, alors que l'examen de sa réalité quotidienne révèle qu'à bien des égards, il se comporte en artisan maniaque et obsessionnel, préoccupé bien davantage par son travail que par un hédonisme trop ouvertement revendiqué pour n'être qu'imaginaire.

 

Au plan strictement musical, la spécificité de Prince est d'avoir cousu avec un fil invisible un patchwork d'influences soul, funk, rock, folk, blues, gospel pour donner naissance à un style immédiatement identifiable.

 

Dans le monde de l'art, on appelle cela un génie !

 

Tout chez Prince est musique, à commencer par son nom, hérité du Prince Rogers Trio d'un père pianiste. Si l'entente est également musicale avec sa mère, la chanteuse Mattie Shaw-Nelson, il n'en va pas de même avec le beau-père qui pourvoit à son éducation après le départ de son père quand il n'a que 9 ans. Lorsqu'il finit par s'en aller en claquant la porte cinq ans plus tard, Prince retrouve brièvement ce père qui lui met une guitare entre les mains, mais c'est avec les parents de son copain Andre "Cymone" Anderson" qu'il retrouve une nouvelle famille, à la fois affective et musicale puisqu'il monte avec Cymone et sa sœur Linda Anderson un premier groupe du nom de Grand Central.

 

En 1975, cette formation se transforme en Champagne, un quartette dans lequel prend place le batteur Morris Davis et qui constitue avec le groupe Flyte Time de Jimmy "Jam" Harris et Terry Lewis une communauté musicale branchée dans le Minneapolis de l'ère disco.

 

the Funky Soul story - Prince 02

Prince a 19 ans lorsqu'il part pour New York armé d'une maquette, à la recherche d'une maison de disque. Sa démo est prometteuse, mais son insistance à vouloir produire lui-même ses albums refroidit plusieurs compagnies avant que Warner ne relève le défi.

Réalisé intégralement par ses soins avec le budget initialement prévu par Warner pour ses trois premiers LP's et publié à la fin du printemps 1978, en même temps que le single Soft An WetFor you est un album de funk parfaitement crédible auquel il manque encore l'étincelle qui ferait la différence.

 

Soft And Wet

 

Just As Long As We're Together (Disco Mix)

 

 

L'album Prince, un an plus tard, révèle un créateur encore plus sûr de lui, dans un registre pas toujours novateur mais parfaitement maîtrisé, Prince se devait de prouver à la Warner qu'il peut être un artiste rentable, capable de produire un hit. Le second album devait donc nécessairement être plus commercial, plus ouvert, plus accessible que le précédent, un album qui s'est vendu à un million d'exemplaires, grâce à l'excellent titre I Wanna Be Your Lover, numéro un Soul et 11è du Hot 100.

 

I Wanna Be Your Lover

 

Sexy Dancer (Long Version)

 

Why You Wanna Treat Me So Bad

 

 

Après une tournée réussie en première partie de Rick James au début de l'année 1980, et le succès de son deuxième album, Prince ne souhaite pas rester enfermé dans le carcan Soul/Funk, encore majoritaire sur ses deux premiers disques. Il a envie d'élargir son auditoire, et cela passe nécessairement par un cross-over vers la musique rock. La new-wave, en pleine expansion à l'époque, est un terrain de choix pour aller dans de nouvelles directions musicales. D'autant que ce courant musical donne la part belle aux synthétiseurs, un instrument que Prince affectionne.

Le troisième album, Dirty Mind avec le titre Uptown signale une originalité qui déroute le grand public mais attire l'attention de la critique, séduite par cette suite de ballades soul sexy et envoûtantes sur fond de guitares rock et sans oublier les rythmes funk.

 

Uptown

 

Gotta Broken Heart Again

 

Partyup

 

 

Comme son prédécesseur, Controversy a majoritairement été créé à Minneapolis. Ayant progressé sensiblement en qualité de composition, et délivrant des textes plus musclés (bien que toujours centrés autour de l'érotisme), Prince doit gagner encore en crédibilité. C'est probablement pourquoi une orientation politique est pour ce disque, intégrant plusieurs messages positionnant Prince comme un leader d'opinion. La pochette, présentant des coupures de journaux factices, appuie le propos.

Ce quatrième album est essentiellement une production de Prince lui-même, et y introduit pour la première fois l'usage de la boîte à rythmes Linn LM-1. On note tout de même quelques participations comme celles de Lisa Coleman aux chœurs, Bobby Z. à la batterie, et Dr Fink aux claviers.

Controversy sort en octobre 1981, un recueil porteur de titres comme Sexuality et Jack U Off ainsi que la plage titre et Let's Work, tout deux en bonne place dans le Top 10 Soul, aident à devenir disque de platine.

A noter que le titre Let's Work est enregistré initialement sous le titre Let's Rock. Prince souhaitant éditer ce titre en single juste après l'avoir enregistré, durant l'été 1981. Se confronte au refus de la Warner. Il mentionne cet incident comme le premier exemple où la maison de disque a contraint son idéologie artistique.

 

Sexuality

 

Jack U Off

 

Controversy

 

Let's Work

 

the Funky Soul story - Prince & the Revolution

 

Fraichement sorti du Controversy Tour au début de l'année 1982 à la tête d'une formation baptisée The Revolution dans laquelle on trouve à la basse Andre Cymone, jusqu'au départ de celui-ci en 1981 pour une carrière individuelle chez Columbia, Prince s'enferme à nouveau dans son home studio de Minneapolis à Kiowa Trail.

Bobby Z témoigna qu'à cette époque, l'idée de Prince est de parier sur l'audace et l'expérimentation musicale, et de laisser se développer la créativité artistique. Prince a également créé l'année précédente le groupe The Time une formation qui réunit Jimmy Jam et Terry Lewis au chanteur Morris Day et dont il produit cette année-là un premier album acclamé par la critique, devenu disque d'or. Le second album de The Time, What time is it? sort en 1982, ainsi que l'album éponyme d'un trio féminin tout juste formé : Vanity 6.

Avec ces groupes satellites, Prince a la possibilité de diffuser sa musique sous plusieurs formes et d'organiser une compétition complice entre ces groupes. On a ainsi le sentiment que le son de Minneapolis se développe naturellement, car il est porté par des artistes différents.

 

Sous son propre nom, Prince revient à la fin de l'année 1982 avec son cinquième recueil 1999, un double 33-t brillant qui lui ouvre les portes du marché Pop avec des titres comme 1999Little Red Corvette (le titre qui introduit son nom dans le Top 10 Pop) et Delirious; en réunissant trois millions d'acheteurs, le disque donne enfin à Warner une idée des capacités commerciales de son chanteur.

 

1999 (The New Master Mix)

 

Little Red Corvette (Dance Mix)

 

Delirious

 

 

Avec 1999, Prince arrive au statut de superstar aux États-Unis. Pour autant, si le double album est un succès commercial et critique, il entre en concurrence directe avec Thriller de Michael Jackson. Le raz-de-marée provoqué par ce disque événement laisse peu de place aux autres artistes. Prudemment, pour la première fois de sa carrière, Prince choisit de laisser passer une année complète (1983) avant de sortir son prochain album. Il sait en effet que son heure viendra lorsque le public sera lassé de Michael Jackson. D'autre part, alors que Michael Jackson devient le roi du vidéo clip en 1982/83 avec les différents singles extraits de Thriller, Prince passe directement au niveau supérieur en s'affichant en vedette d'un film qui raconte sa propre histoire, quelque chose que Jackson n'avait probablement pas encore imaginé !

 

Durant l'année 1983, Prince ne reste cependant pas sans rien faire. Il mène le 1999 Tour partout aux États-Unis, jouant dans des salles de plus en plus grandes. La tournée est un succès avec plus de 10 millions de dollars de recette. Puis il travaille à l'élaboration de son film, tout en continuant à enregistrer sans cesse pour lui-même ou d'autres artistes. Le tournage du film a lieu en novembre 1983 à Minneapolis.

Prince savait que Purple Rain serait un important succès, il prépare donc l'artillerie lourde et demande à ses musiciens et collaborateurs un engagement total, sur 2 ou 3 ans, pour assurer la promotion de cet album.

 

Le résultat est que le succès au box office du film est rapidement occulté par celui du disque, en tête des ventes d'albums aux États-Unis pendant un record de vingt-quatre semaines en 1984 avec plus de quatorze millions d'exemplaires écoulés.

Les singles When Doves Cry et Let's Go Crazy occupent successivement la première place des charts Pop et Black tandis que Purple Rain et I Would Die 4 U font à peine moins bien.

Six ans après son arrivée dans l'arène du show-business, Prince a définitivement mis l'Amérique à l'heure de sa conception du funk, une vérité que confirme la tournée triomphale qui s'ensuit avec The Revolution et la chanteuse Sheila E.

 

Les thèmes développés dans l'album sont évidemment en lien très étroit avec l'histoire du film, dont le scénario est en partie porté par les scènes musicales. On notera toutefois que Darling Nikki, dans laquelle est racontée l'histoire d'une fille se masturbant à l'aide d'un magazine, a produit un énorme scandale aux États-Unis, et a déclenché la création du label "parental advisory", sous l'impulsion de Tipper Gore. Dans la liste initiale des 15 chansons incriminées, figure d'ailleurs une autre composition de Prince : Sugar Walls, par Sheena Easton. Dans cette liste se trouve aussi le titre Strap on Robbie Baby par Vanity.

 

Let's Go Crazy (Extended Version)

 

Darling Nikki

 

When Doves Cry

 

I Would die 4 U (Extended Version)

 

Purple Rain

 

the Funky Soul story - Affiche du film Purple Rain (1984)

 

Alors que la "purplemania" commence à peine à s'estomper en avril 1985, Prince surprend tout le monde en délivrant presque par surprise un tout nouvel album Around The World In A Day. Dix mois seulement se sont écoulés depuis la sortie du précédent opus, ce qui est un temps extrêmement court si l'on considère l'exploitation des cinq singles qui en ont été issus.

 

Cette stratégie de marché est vécue par certains analystes comme un suicide commercial. D'autres pensent que Prince se sentant dépassé par le succès de Purple Rain sort ce nouvel album rapidement pour lui permettre de passer à autre chose, et de se recentrer sur les "vrais" fans plutôt que la masse populaire nouvellement acquise. D'autant que l'album, au premier abord, se veut radicalement différent du précédent, tout comme lorsque Dirty Mind a marqué une rupture après le succès de l'album Prince.

Dès le premier coup d’œil à la pochette, on est frappé par l'influence psychédélique, multicolorée, et ambitieuse de l'album, ce qui était à l'époque totalement nouveau chez Prince.

L'album est paru sans single préalable, ni publicité, ni clip vidéo (le single de Raspberry Beret est sorti a postériori), Prince souhaitant que l'album puisse être écouté dans son ensemble.

D'une manière générale, on peut dire que Prince ne s'est pas soucié d'attendre la réponse du public pour créer Around The World In A Day.

 

Pour la première fois, sa production ne voit pas le jour sous les couleurs de Warner mais sur le label Paisley Park Records qu'il vient de créer.

 

Raspberry Beret (New Mix)

 

Tamborine

 

Pop Life

 

 

Parade, la saison suivante, est encore plus déroutant, malgré la présence de Kiss, nouveau N°1 Pop et Black. A l'image de Purple Rain, cet album reprend la bande originale d'un film Under The Cherry Moon.

En réalité, une grande partie de la musique est enregistrée avant même qu'un scénario soit élaboré pour le film, même si Prince a probablement en tête les principales idées à développer.

 

Comme les deux recueils précédents, Parade est en partie réalisé avec des musiciens de l'entourage pléthorique de Prince qui comprend Wendy Melvoin et Lisa Coleman (les futures Wendy et Lisa), le bassiste Mark Brown, le guitariste Dez Dickerson, le batteur Bobby Z, le claviériste Matt Fink et le trio vocal féminin Vanity 6.

 

Le titre Kiss a une histoire particulière. Il fut enregistré initialement sous la forme d'une démo acoustique, et offerte au groupe funk Mazarati pour une possible inclusion dans leur album. Ce dernier a entendu le résultat produit par le groupe sur ce morceau, et a décidé de récupérer la chanson, en gardant intact les chœurs de Mazarati. Il a également ajouté une guitare rythmique et l'intro. Le titre est indiqué comme arrangé par David Z, pour lui donner crédit sur le travail effectué avec Mazarati en studio.

 

Kiss (Extended Version)

 

Under The Cherry Moon

 

Girls & Boys

 

the Funky Soul story - Affiche du film Under The cherry Moon (1986)

 

A l'inverse de Purple Rain, le film Under The Cherry Moon, en partie réalisé par ses soins, est un échec qui influe sur les ventes de l'album. Loin de s'en formaliser, Prince modifie en profondeur The Revolution, qui inclut désormais le guitariste Miko Weaver, le bassiste Levi Steacer Jr. et le claviériste Boni Boyer, et se lance dans son projet suivant, un triple album intitulé Dream Factory. Une configuration de ce nouvel album est assemblé fin juillet, tandis qu'au même moment les membres du groupe annoncent à Prince qu'ils souhaitent cesser de travailler avec lui. Ils conviennent d'assurer le Parade Tour de l'été 1986 en Europe et au Japon, avant de se séparer pour de bon. L'album Dream Factory est abandonné en tant que tel.

 

Par la suite, Prince réalise un nouveau projet en solo : un album d'un alter-égo appelé Camille, dont la particularité est de présenter des chansons avec une voix accélérée ('pitchée'). L'album, constitué de 8 titres, est assemblé en novembre 1986. Un numéro de catalogue est attribué par Warner pour une possible édition en janvier 1987. Mais Prince préfére conserver cet album pour l'intégrer dans un projet plus ambitieux.

 

Disposant de beaucoup de matériel musical à la fin de l'année 1986, Prince constitue le contenu d'un triple album intitulé Crystal Ball, qui est présenté aux dirigeants de Warner fin novembre. Le triple album a pour thème une dualité de personnages entre Camille et Prince. Il est vaguement envisagé qu'un film pourrait mettre en scène ces deux personnages, et il apparaîtrait à la fin qu'ils ne forment qu'une seule et même personne.

 

La perspective d'un triple album rencontre de fortes réticences de la part des dirigeants de Warner. Tout d'abord, en termes pratiques un triple-LP est difficile à produire. Alors que pour un double album il suffit de disposer d'une pochette ouvrante, un triple-LP nécessite un coffret pour contenir les trois disques. Cette présentation fait que la fabrication, le transport, et le stockage représentent un surcoût non négligeable qui ne peut être compensé par le prix de vente. La plupart des triple albums vendus dans le commerce sont des concerts ou des compilations. Pour la première fois, Prince souhaitait éditer un triple album constitué de matériel totalement inédit.

 

D'autre part, le projet est commercialement très risqué. Les albums Around The World In A Day et Parade, bien que certifiés disques de platine aux USA, n'obtiennent que des scores relativement faibles après Purple Rain. Il n'est donc pas certain qu'un triple album rencontre réellement le public, déjà saturé de plusieurs albums et de nombreux singles princiers. Le potentiel de ventes en Europe est également assez limité.

 

L'un des dirigeants de Warner, Mo Ostin, invité pour une séance d'écoute de l'album tente de persuader Prince de réduire son projet à un double-LP. Prince a beaucoup de mal à accepter de découper ainsi son oeuvre maîtresse. Il finit par l'accepter fin décembre 1986. Il retient 15 titres du projet Crystal Ball pour figurer sur le nouveau double-LP intitulé Sign '' The Times. Le morceau U Got The Look est enregistré le 21 décembre pour être intégré en dernière minute au projet. La plage titre lui apporte le cinquième Numéro Un Black de sa carrière.

 

U Got The Look

 

Sign "☮" The Time

 

La, La, La, He, He, Hee (uniquement sur la face B du single Sign "☮" The Time)

 

the Funky Soul story - Prince 03

 

Le principal reproche fait à Prince au milieu des années 1980 est d'avoir délaissé son côté funk pour répondre aux attentes de la pop mainstream. Depuis Purple Rain, il a cherché constamment à se renouveler quitte à déstabiliser sa base de fans de la première heure. Prince a alors l'idée de produire un album qui reviendrait au plus profond du funk. Un disque plutôt élitiste, destiné à être joué dans les clubs spécialisés de musique funk et soul. Le titre initial du projet est The Funk Bible, mais il est devient simplement Black Album lorsque vient l'idée de sortir le disque de façon anonyme, sans nom ni titre ni crédit, et sous une pochette uniformément noire. Seuls figureraient sur le label du disque les titres des morceaux et le numéro de catalogue.

La sortie du disque est envisagée pour le 1er décembre 1987, soit seulement huit mois après le double album Sign '' The Times. Une date aussi rapprochée ne laisse pas présager un nouvel album du même artiste.

 

Au final, le Black Album est une collection de morceaux qui au départ ne sont pas destinés à figurer ensemble sur un album. Trois titres, Bob George, 2 Nigs United 4 West Compton et Le Grind sont enregistrés pour l'anniversaire de Sheila E le 11 décembre 1986. Prince y ajoute Superfunkycalifragisexy, enregistré en septembre 86, ainsi qu'une reprise d'un titre prévu au départ pour l'album de Camille : Rock Hard In A Funky Place. La ballade When 2 R In Love est le dernier titre enregistré, avec Cindy C et Dead On It en mars 1987.

 

Prévu pour être édité le 1er décembre 1987, sa sortie est annulée à la dernière minute. Il parait finalement le 22 novembre 1994 chez Warner Bros.

La maison de disque ne veut probablement pas passer à côté d'un album de Prince juste avant les fêtes de Noël mais Prince demande l'annulation de la sortie, sans donner de raison officielle. Les responsables de Warner n'y voient pas d'objection, étant déjà assez sceptiques sur la réussite commerciale de cet album.

 

L'histoire de l'album Lovesexy est directement liée à l'annulation du Black Album, début décembre 1987. Prince avait conscience que l'album noir allait se diffuser d'une façon ou d'une autre, et il lui a semblé important de très vite enregistrer un nouveau disque pour faire oublier le Black Album. Il craignait en effet de disparaître et de laisser à la postérité cet album. Ainsi, le Black Album et Lovesexy forment le yin et le yang. Le nouvel album se voudra clair, spirituel, joyeux et positif. Pour figurer cette nouvelle naissance, Prince a imaginé avec le photographe Jean-Baptiste Mondino une pochette où il apparaît nu, et qui fera scandale.

 

Alphabet Street [This Is Not Music, This Is A Trip]

 

Eye No

 

Lovesexy

 

 

A la fin de l'année 1988, les événements ne sont pas favorables à Prince. L'album Lovesexy est un relatif échec commercial (le premier recueil à se contenter d'un disque d'or depuis Dirty Mind huit ans plus tôt), et la partie américaine de son show Lovesexy '88 est déficitaire. Dans le même temps, les studios Paisley Park tournent à plein régime mais rapportent peu. Les coûts de structure et de personnel sont importants.

C'est dans ce contexte que Prince est contacté en décembre 1988 par l'organisation en préparation du film Batman. Tim Burton, le réalisateur, et Jack Nicholson, qui joue le rôle du Joker dans le film, sont de grands admirateurs de Prince. Ils ont intégré deux morceaux dans une version de travail du film : 1999 et Baby I'm A Star. Ils souhaitaient demander à Prince son autorisation pour l'utilisation des titres, ou s'il voulait en écrire de nouveaux.

 

Prince est invité à Londres, aux studios Pinewood, sur le plateau de tournage du film en janvier 1989. Il est immédiatement emballé par le projet. Prince souhaite retourner immédiatement en studio travailler sur le sujet, cependant il est aussi engagé dans la partie japonaise de la tournée Lovesexy, programmée en février 1989. C'est donc seulement à son retour du Japon le 15 février 1989 que les sessions studio de Batman débutent.

 

Prince a également remis à plus tard le projet d'un album devant succéder à Lovesexy, et qui devait en poursuivre le cheminement spirituel. L'album intitulé Rave Un2 The Joy Fantastic est constitué à ce stade de neuf titres et a été assemblé en janvier 1989. Pour autant, mis à part le caractère spirituel des chansons il n'y avait pas de thème réel pour cet album, qui ressemblait simplement à une compilation de titres enregistrés au cours de l'année.

 

Contre toute attente, l'alchimie fonctionne parfaitement. Prince s’imprègne totalement de l'univers du film, délivrant une musique fidèle à l'ambiance stylistique de Tim Burton.

Prince réussi à intégrer certains éléments de son univers personnel, permettant de poursuivre les thèmes qui lui sont familiers. Il a ainsi introduit une dose de sexiness dans l'album et dans les vidéos, alors que le film est dépourvu de toute sensualité.

Il se permet même de créer un nouveau personnage : Gemini, mi-Joker / mi-Batman, présent sur l'album et dans les vidéos de Batdance et Partyman.

Alors oui, Batman est plus un album de Prince qu'une réelle bande originale de film, d'autant que l'on entend seulement six minutes de ce disque dans le film. Seules Partyman et Trust sont présentes de façon proéminentes dans le film, les autres morceaux étant relégués aux fonds sonores. Pour autant, l'album va bénéficier de l'énorme promotion et du succès phénoménal du film, qui rapporte plus de 400 millions de dollars !

 

Batdance (Vicki Vale Mix)

 

Partyman (Video Mix)

 

Trust

 

the Funky Soul story - Affiche du film Batman (1989)

 

Requinqué par le succès commercial de Batman et l'exposition dont il bénéficie auprès des médias, Prince pense que le moment est idéal pour mener à terme son nouveau projet cinématographique, Graffiti Bridge. Ce projet est probablement celui que Prince a le plus muri durant les années précédentes. Les premières esquisses datent en effet de 1986. A vrai dire, le résultat final de Graffiti Bridge est la fusion de plusieurs projets distincts : une suite à Purple Rain, une comédie musicale façon West Side Story et mettant en scène deux groupes de musique rivaux, et The Dawn, un film plus personnel.

 

L'autre élément clé ayant permis la concrétisation de Graffiti Bridge est la reformation du groupe The Time, intervenue fin 1989. Prince renoue avec son ami d'enfance Morris Day, et réalise avec lui un album complet intitulé Corporate World. Ce projet d'album est présenté à Warner qui le trouve intéressant mais souhaite que les membres originels de The Time participent également. Une fois le groupe reformé, Prince peut à nouveau envisager de donner une suite au film Purple Rain. L'album de The Time sort conjointement à Graffiti Bridge durant l'été 1990.

 

L'une des particularités de treizième album est de comporter des titres chantés par d'autres artistes que Prince. Melody Cool est chanté par Mavis Staples, Round And Round par Tevin Campbell, et We Can Funk en duo avec George Clinton.

L'album contient aussi quatre titres crédités au groupe The Time, mais en réalité ces morceaux proviennent du projet avorté Corporate World, qui concerne uniquement Prince, Morris Day et Jerome Benton. Toutefois, le morceau The Latest Fashion issu de Corporate World n'est pas repris tel quel sur Graffiti Bridge, la nouvelle version est basée sur le titre My Summertime Thang qui figure sur l'album Pandemonium de The Time.

 

New Power Generation (part.I)

 

Melody Cool (with Mavis Staples)

 

Tevin Campell - Round And Round

 

We Can Funk (with George Clinton)

 

Mavis Staples, Tevin Campbell, T.C. Ellis And Robin Power - NPG (Pt. II)

 

 

Prince en profite pour changer d'orientation en mettant sur pied ce qui va devenir l'orchestre le plus formidable de sa carrière, New Power Generation, avec le rappeur Tony M, la chanteuse Rosie Gainess, ainsi que Tommy Barbarella aux claviers, Sonny T à la basse et l'ancien bassiste Levi Seacer Jr. à la guitare, ou encore Michael Bland à la batterie.

 

Promu dans le groupe de tête des meilleurs ventes d'albums de l'hiver 1991-92, Diamonds And Pearls - avec ses singles Gett OffInsatiable et Diamonds And Pearls - voit Prince retrouver toute sa maîtrise d'un R&B contemporain qui lui doit beaucoup, renouant avec une réussite qui semblait lui échapper depuis le milieu de la décennie précédente.

 

La fin de la décennie voit arriver l'émergence d'une nouvelle génération, notamment dans la mouvance R&B / Soul / New Jack qui redonne de l'intérêt à la musique noire. On voit apparaître des disques de bons producteurs (Jimmy Jam & Terry Lewis, LA Reid & Babyface...).

Avec le coup manqué du Black Album et l'urgence de la création de la bande originale de Batman, Prince a continué à délaisser son audience afro-américaine qui ne se reconnait pas dans Parade ou dans Lovesexy.

Le salut viendra du nouveau groupe de Prince, qui se met en place à partir de 1989 avec l'arrivée de Michael Bland à la batterie. Le départ fin 1990 du vétéran Dr Fink, qui était présent depuis les débuts en 1978, a permis la création des New Power Generation, avec le rappeur Tony M, la chanteuse Rosie Gainess, ainsi que Tommy Barbarella aux claviers, Sonny T à la basse et l'ancien bassiste Levi Seacer Jr. à la guitare.

Dans la première version de ce groupe sont intégrés également un trio de danseurs / rappers appelés les Game Boyz, qui vont pouvoir livrer une image à la fois rajeunie et contemporaine, adaptée à l'émergence rapide du hip-hop sur les chaines de TV musicales comme MTV ou VH-1.

 

Prince a conscience que l'album Diamonds And Pearls sera un gros succès. Alors qu'il n'est pas réellement en position de négocier, suite à l'échec de Graffiti Bridge, il est parvenu à faire reprendre confiance aux dirigeants de Warner et à leur faire abandonner (ou tout du moins, retarder) la mise en œuvre d'une compilation best-of qu'ils souhaitaient sortir en 1991. Dès le mois de juin, il fait la tournée des conventions de professionnels du disque qui se révélèrent enthousiastes vis à vis de l'album. Durant l'été, le single Gett Off est numéro 1 au Billboard Hot Dance, et entre dans le Top 10 de nombreux charts à travers le monde. En septembre, le deuxième single extrait en avance de l'album, Cream, est classé n°1 au Billboard Hot 100 ce qui en fait le 5è n°1 généraliste de Prince (après When Doves Cry, Let's Go Crazy, Kiss, et Batdance).

 

Clockin (The Jazz Instrumental - l'un des nombreux remix du titre Gett Off)

 

Cream (N.P.G. Mix)

 

Horny Pony (uniquement sur le maxi de Cream et de Gett Off)

 

Strollin'

 

Jughead

 

Money Don't Matter 2 Night

 

Diamonds & Pearls

 

 

L'automne 1992 est tout aussi essentiel car il permet d'assister en direct à la mutation de Prince en une entité cryptique que matérialise sur le papier un signe ésotérique caractéristique de sa sexualité ambigüe, tout droit sorti de son imaginaire débridé. Celui qui se fait désormais appeler l'Artiste autrefois connu sous le nom de Prince - ou parfois de manière plus intime l'Artiste - n'a peut-être plus de nom, mais il conserve son discours outré (Sexy MF) et sa vision iconoclaste des rapports entre les sexes (And God Created Woman) qu'il met en scène dans son quatorzième album, simplement orné de son signe.

Love Symbol,  s'inscrit dans la continuité de l'album Diamonds And Pearls, puisque sa création s'est faite pratiquement de façon continue avec l'album précédent, et le personnel est quasi identique. Parmi les différences, Rosie Gaines est totalement absente du disque. Elle est remplacée par Morris Hayes aux claviers, et par Mayté Garcia pour les choeurs. L'autre évolution notable est l'incorporation des NPG Hornheads, la section de 5 cuivres ayant participé à la tournée "Diamonds And Pearls".

 

Nota : le titre Love Symbol n'est pas officiel, le véritable nom de l'album est imprononçable puisqu'il s'agit du sigle doré figurant sur la pochette. Par commodité, la maison de disques et les revendeurs s'accordèrent pour le désigner sous le nom de Love Symbol.

 

My Name Is Prince (Edit Version)

 

Sexy M.F. (12" Remix)

 

And God Created Woman

 

The Sacrifice Of Victor

 

the Funky Soul story - Prince - Love symbol

L'origine de l'album Gold Nigga puise sa source dans une série d'enregistrements effectués par le groupe New Power Generation avec Tony Mosley en chanteur principal. Un titre intitulé Call The Law, enregistré fin 1991, était déjà disponible et avait été édité sur le maxi-single Money Don't Matter 2-Night de l'album Diamonds And Pearls.

Dès le départ le disque est envisagé comme un concept séparé de la discographie de Prince, ce qui explique pourquoi Tony Mosley en est le chanteur principal et que l'album soit voué à paraître sous le nom des New Power Generation. Il est probable que cette volonté émane du fait que Prince est conscient de sa sur-exposition entre 1991 et 1992. Le fait de sortir un album sous le nom des New Power Generation permettait de marquer une pause et de se consacrer sur d'autres projets.

 

Finalisé au printemps 1993, le disque est présenté à Warner qui le rejette presque immédiatement pour plusieurs raisons : le fait d'attribuer l'album aux New Power Generation est contre-productif (on ne sait pas si Prince est présent dessus ou non, et à quel niveau, ce qui risque de compromettre le résultat des futures ventes), que Warner vient juste de sortir du fiasco de l'album de Carmen Electra, écrit et produit par Paisley Park Records, et surtout qu'à ce moment là, Warner est en préparation intense du coffret The Hits / The B-Sides, la première compilation rétrospective de Prince, prévu pour sortir en septembre 1993, et il est clair qu'ils ne veulent pas voir un nouvel album de Prince ou de NPG interférer dans le plan marketing d'une si grosse sortie.

 

La décision de Warner de rejeter l'album pousse Prince à une nouvelle orientation de carrière. Le 27 avril 1993, il annonce dans un communiqué qu'il "quitte l'industrie du disque" et se concentre désormais sur des projets annexes, comme le théâtre.

Il annonce également qu'il ne fournira plus de nouvelle musique à Warner, et qu'il honorera le reste de son contrat en puisant dans sa bibliothèque de 500 morceaux inédits. Il éditera désormais sa musique sur un nouveau label : NPG Records.

 

L'album Gold Nigga est pressé au Canada ainsi que dans au moins deux petites compagnies US.

 

Guess Who's Knockin'

 

Black M.F. In The House

 

Goldie's Parade

 

 

Décidé à montrer qu'il n'a besoin de personne pour commercialiser son art, il publie sur NPG Records le single The Most Beautiful Girl In The World, un best-seller N°3 au Hot 100 et N°2 des classements R&B qui reste son dernier grand succès commercial en date, suivi du mini-album The Beautiful Experience.

 

The Most Beautiful Girl in the World

 

 

Le 1er février 1994, Warner annonce la fin du label Paisley Park Records. Cette décision intervient suite au conflit avec Warner sur le contrat signé en septembre 1992. Prince avait décidé de ne plus fournir de nouvelle musique ni de nouvelles productions à Warner, et éditait désormais ses disques via son label indépendant, NPG Records.

Plusieurs artistes qui étaient auparavant signés sur Paisley Park Records suivent Prince chez NPG Records. C'est le cas des vétérans Mavis Staples et George Clinton.

 

La compilation 1-800-NEW-FUNK a pour objectif principal de démontrer que le nouveau label, NPG Records, est viable et comporte plusieurs artistes susceptibles d'alimenter ce label en production. Ceci dit, la quasi totalité des projets proposés sont en fait des projets de Prince lui-même : on retrouve le groupe New Power Generation, ainsi que Mayté Garcia, et même la résurrection du groupe Madhouse, une formation jazz-rock qui avait édité deux albums, 8 et 16, sur Paisley Park Records en 1987.

La compilation regroupe toutefois quelques nouveaux artistes, comme Nona Gaye ou Margie Cox, et aussi des groupes déjà établis comme The Steeles, une formation de gospel de Minneapolis.

 

Minneapolis - Minneapolis

 

The Steeles - Color

 

Margie Cox - Standing At The Altar

 

Madhouse - 17

 

 

La guerre entre Prince et son ancienne maison de disques se ressent jusqu'au sortie des albums. Quatre jours après 1-800-NEW-FUNK, la Warner publie Come, un album constitué pour remplir l'obligation contractuelle de Prince envers la firme. Il s'agit du deuxième album, après Love Symbol, à entrer dans le cadre du contrat signé en 1992.

Contrairement à ce qu'il indiquait au moment de la rupture avec Warner, cet album n'est pas constitué de morceaux en provenance de la bibliothèque d'inédits, mais de morceaux relativement récents puisque créés en 1993. Toutefois, l'idée générale autour de cet album était de proposer des titres "anciens", du temps de "Prince", par opposition à la nouvelle musique éditée sous le nom du Symbole, comme The Most Beautiful Girl In The World.

 

Come

 

Letitgo (Sherm Stick Edit)

 

 

A l'automne 1994, un accord se conclut avec Warner pour finaliser la sortie du mythique Black Album, un recueil inédit, retenu par Prince à la veille de sa mise initiale sur le marché en 1987 et dont des versions pirates circulent depuis longtemps sous le manteau. La motivation de Prince est essentiellement financière : il reçoit $1 million pour la sortie de ce disque, mais il indique être "spirituellement contre". L'album est finalement édité le 22 novembre 1994, sous la forme d'une édition limitée et strictement identique à la version de 1987.

La sortie du Black Album n'a pas compté dans le contrat discographique qui liait encore Prince avec Warner.

 

Le Grind

 

Dead On It

 

Superfunkycalifragisexy

 

2 Nigs United 4 West Compton

 

Rock Hard In A Funky Place

 

 

Prince choisit de s'embarquer mi-1994 dans un deuxième album des N.P.G. : Exodus. Depuis le départ de Tony Mosley au milieu de l'année 1993, et avec le resserrage des NPG autour d'un noyau de 4 personnes (en plus de Prince et de Mayté), c'est Sonny Thompson qui assure les parties vocales principales.

 

A l'instar de l'album Gold Nigga, Exodus revient complètement dans la musique black, laissant de côté l'aspect hip-hop du premier album des NPG. Le disque fait constamment référence (sans toutefois l'admettre ouvertement) à la galaxie P-Funk, jusqu'au design de la pochette qui rappelle les personnages dessinés que l'on trouve sur les albums de George Clinton. L'album contient une musique souvent ambitieuse, dense, sur des morceaux inspirés et recherchés. Exodus est un album laissant la part belle à la fête, proposant une musique joyeuse et dotée de nombreux artifices dont des voix multipliées et trafiquées, rappelant là aussi le travail de George Clinton et ses nombreux vocalistes.

 

Get Wild

 

The Exodus Has Begun

 

 

Si la lutte se poursuit, plus âpre que jamais, entre l'Artiste et sa maison de disques, une première association se fait entre le label NPG Records et Warner Bros pour la sortie en septembre 1995 de l'album The Gold Experience, où l'on voit figurer pour la première fois le nom du "Symbole" en lieu et place de "Prince".

The Gold Experience propose le meilleur matériel en ce qui concerne le travail de Prince dans les années 90, depuis Diamonds And Pearls. Délaissant le côté grandiloquent de Love Symbol ou l'aspect morbide de Come, Prince revient à une ambiance pop et se voulait prometteur et fédérateur.

On trouve de nouveau le titre The Most Beautiful Girl In The World ainsi que Eye Hate U (ou I Hate U) sans oublier le classique Gold.

 

Eye Hate U (Extended Remix)

 

P Control

 

Billy Jack Bitch

 

Gold

 

 

Quelques mois plus tard, Spike Lee réalise son neuvième film : Girl 6, et souhaite utiliser la musique de Prince pour la bande-originale.

Cette B.O., sortie début 1996, ressemble plus à une compilation car sur les 13 titres qui la composent, seuls 3 sont inédits, les autres étant des anciens morceaux de Prince.

 

Le morceau She Spoke 2 Me est créé en octobre 1991. La version complète du titre parait ultérieurement sur l'album The Vault... Old Friends 4 Sale qui sort en 1999. La version présente sur la BO de Girl 6 est une version édit.

 

Pour ce qui concerne Don't Talk 2 Strangers, ce morceau a initialement été créé mi-avril 1992 pour la bande originale du film I'll Do Anything, un projet qui a été abandonné. Ce titre a été ré-enregistré en 1997-98 par Chaka Khan pour figurer sur l'album Come 2 My House.

 

Enfin, le titre Girl 6 date de décembre 1995. Il a été développé à partir d'une démo d'un titre créé par Tommy Barbarella. Prince réutilise son propre catalogue en intégrant dans le titre un sample de Raspberry Beret et un autre de Housequake. D'autre part, à l'instar de Batdance, le morceau comprend des extraits de dialogues du film.

 

She Spoke 2 Me

 

Don't Talk 2 Strangers

 

Girl 6

 

the Funky Soul story - Affiche du film Girl 6 (1996)

 

A la fin de l'année 1995, Prince souhaite en terminer avec le contrat qui le lie à Warner. Dans un communiqué de presse du 22 décembre, il indique publiquement qu'il est prêt à remplir les conditions de son contrat en livrant une compilation en trois volumes appelée The Vault vol. I, II & III. Le contenu exact de ce projet n'est pas connu, mais il est admis que chacun des disques doit avoir un thème particulier : l'un était axé rock, l'autre plutôt jazzy, et un troisième non identifié.

 

En avril 1996, le top-management de Warner est renouvelé une nouvelle fois. Les nouveaux patrons finissent par admettre que les relations entre la Compagnie et Prince ont atteint un point de non retour. Une renégociation du contrat signé en 1992 est alors engagée. Il est convenu que Prince n'aura plus que deux albums, au lieu de trois, à fournir à Warner pour terminer son contrat. En échange, Prince s'engage à assurer correctement la promotion de ces deux albums, à l'aide de clips vidéos et de passages TV.

 

Presque immédiatement, Prince livre à Warner les deux albums attendus. Les deux albums ont la particularité d'avoir certaines similarités. Ils sont composés de titres issus du stock d'inédits, mais comportent également des titres plus récents (après 1993) provenant essentiellement du projet de compilation The Vault. Leur durée totale excède à peine les 40 minutes.

 

Les albums s'intitulent The Vault... Old Friends 4 Sale, et Chaos And Disorder. Warner choisit de sortir Chaos And Disorder en juillet 1996, soit à peine dix mois après The Gold Experience et trois mois après la BO de Girl 6. Ce délai très court se justifie par le fait que cet album est très axé rock, et cela fait longtemps que les fans attendent un disque orienté "guitare". Warner conserve The Vault... Old Friends 4 Sale pour une sortie ultérieure, qui interviendra en 1999.

 

Prince livre les albums "clef en main", sans aucune possibilité pour Warner de discuter le contenu ou la présentation. Le disque ne comporte pas le label NPG Records, il est parait sur le label standard de Warner Bros.

 

Chaos And Disorder

 

Dinner With Delores

 

Right The Wrong

 

I Rock Therefore I Am

 

 

En parallèle, il continue de développer son projet d'album Emancipation. Initialement envisagé comme un projet pouvant contenir 56 titres, il prend la forme courant 1996 d'un triple album dans lequel chaque disque comporte 12 titres, pour une durée d'exactement 60 minutes. Ce concept lui aurait été inspiré par les pyramides d'Egypte, et de la façon dont elles sont reliées aux constellations.

 

En septembre 1996, un rendez-vous a lieu à Paisley Park entre Prince et des représentants de la maison de disques EMI, au sujet de la distribution de l'album Emancipation. L'idée est de partager les tâches entre l'artiste et la maison de disques.

L'accord conclus entre Prince et EMI est sensiblement différent du contrat passé avec Warner. Prince prend à sa charge la fabrication et le packaging du disque, ainsi que sa conception artistique et son concept marketing. Il reste propriétaire des bandes master du disque, ce qui est totalement nouveau car habituellement l'artiste livre corps et biens le produit final à la maison de disques, qui l'exploite alors avec des singles et du marketing. Dorénavant pour Prince, ce n'est plus la maison de disques qui verse un pourcentage à l'artiste sur les ventes, mais l'inverse : Prince verse à EMI un pourcentage sur les ventes réalisées ! Il a pour cela reçu une avance sur les royalties lors de la sortie du disque. Ce principe a pour effet de modifier sensiblement les revenus obtenus. Tout compris, droits d'auteurs et pourcentage, Prince peut ainsi espérer recevoir entre 70 et 90% du prix net sur les ventes de disques, alors que dans un cas normal l'artiste touche au mieux 15%.

Pour Emancipation, qui est une étape décisive dans sa carrière, Prince fait des efforts considérables de promotion, organisant des rencontres avec de nombreux journalistes, des sessions d'écoute, ainsi qu'un concert spécial diffusé par satellite sur VH-1, et des participations à des shows TV comme celui d'Oprah Winfrey.

 

L'album sort le 19 novembre 1996. Le fait que le premier album édité après le contrat Warner soit un triple album est aussi une forme de revanche vis à vis de Warner, qui avait refusé la sortie de Crystal Ball, en 1986.

 

Emancipation est un formidable tour de force. Prince donne à chacun des disques un semblant thématique qui permet de se plonger dans l'écoute de l'un ou l'autre individuellement.

Le premier CD contient les titres qui font référence au passé, aux amours déçues, et aux frustrations.

Le second CD est plus axé sur le présent, c'est à dire l'histoire d'amour entre Mayté et Prince, et leur premier enfant. Il aborde aussi bien des thèmes romantiques, voire familiaux, que des sujets très sexuels.

Le troisième CD représente le futur sous les couleurs de l'amour et de la joie, mais aussi de la maturité et de la connaissance de soi. Ironiquement, le disque débute avec le morceau Slave (esclave) et se termine avec Emancipation.

L'album marque également une volonté d'ouverture, avec la présence pour la première fois de reprises de titres d'autres artistes : La-La Means I Love You des Delfonics (1968), Betcha By Golly Wow! des Stylistics (1971) One of Us de Joan Osborne (1995)

 

Jam Of The Year

 

Courtin' Time

 

We Gets Up

 

Emale

 

Dreamin' About U

 

Joint 2 Joint

 

Slave

 

Style

 

Emancipation

 

 

Crystal Ball a été annoncé comme projet à venir dans le livret de l'album Emancipation. Cet album était très attendu par les fans car son nom fait référence à un projet abandonné de 1986, le triple album Crystal Ball, qui avait été refusé par Warner pour des raisons essentiellement commerciales.

Le nouveau coffret est annoncé comme contenant du matériel "largement piraté" durant les années précédentes. Il s'agit donc d'une compilation d'out-takes (inédits studio) que les fans attendent de découvrir en version officielle, éditée sur un CD avec un son parfait.

 

Crystal Ball est le premier album d'un artiste majeur à être vendu uniquement sur internet. Les commandes se sont ouvertes en mai 1997 au tarif de $50 cependant le contenu n'est pas été révélé et l'album n'est pas encore prêt ce qui n'a pas été dit clairement. Quelques temps plus tard il est annoncé que l'album serait produit à partir du moment où 100 000 commandes seraient enregistrées, sans donner de délai maximum. Il s'agit donc pour les fans d'investir dans un projet plutôt que de simplement acheter des CD. La communication autour de cela est très floue, et beaucoup de fans sont mécontents de ne pas recevoir leurs CD. Il y a plusieurs annonces de reports successifs au fil des mois, et les premières expéditions de coffrets n'ont lieu qu'à partir du 29 janvier 1998 soit près de huit mois après les premières commandes.

 

En plus de cela, les commandes et les expéditions sont très mal organisées. Il ne faut pas oublier qu'à cette époque les ventes à distance sur internet sont encore artisanales. Il y a des soucis de carte de paiement, prélevées plusieurs fois, et des soucis d'expédition des coffrets. L'ensemble de ces activités est assuré directement par NPG Records, autrement dit par des personnes qui ne sont pas professionnels de la vente en ligne. Pour calmer les esprits sur les délais, il est annoncé que les albums The Truth et Kamasutra seraient intégrés au projet.

 

Crystal Ball apparait donc dans un coffret de 5 CD (pour l'édition originale vendue uniquement par correspondance) ou 4 CD (pour l'édition en magasins).

L'édition 5 CD comporte en réalité trois albums : Crystal Ball (sur 3 disques), The Truth et Kamasutra (l'édition 4 CD ne comporte que les albums Crystal Ball et The Truth).

 

Sur le plan musical Crystal Ball est un fabuleux album qui contient énormément de Prince "expérimental", délaissant son côté pop le plus évident. Ce sentiment est encore renforcé par la présence de l'album semi-acoustique The Truth et du ballet néo-classique Kamasutra dans le coffret. Prince paraît ainsi s'aventurer dans plein de directions musicales différentes.

 

Crystal Ball (CD1)

 

Calhoun Square (CD2)

 

Sexual Suicide (CD2)

 

Make Yo Mama Happy (CD3)

 

The Truth (CD4)

 

Kamasutra (CD5)

 

the Funky Soul story - Prince 04

 

Après deux triple albums, il semble nécessaire de marquer une pause dans le rythme effréné des sorties de disques. Mais cela est sans connaître Prince et sa phénoménale productivité. Durant l'année 1998, il travaille avec ses deux mentors, Larry Graham et Chaka Khan, et produit l'équivalent d'un nouveau triple album qui se concrétise dans la seconde partie de l'année avec le Newpower Pak, qui n'est pas réellement un coffret de 3 CD mais le regroupement de trois albums simples enregistrés dans des sessions communes et avec globalement les mêmes musiciens et participants. Chacun des albums est mis en vente dans le commerce de façon totalement séparée.

 

Newpower Soul est le premier d'entre eux, paru le 30 juin 1998 chez NPG Records en partenariat avec BMG, un album résolument tourné vers la fête, le funk et le R&B. Viendront ensuite Come 2 My House de Chaka Khan en septembre 1998, et GCS2000 de Larry Graham le 2 février 1999.

 

Newpower Soul

 

Push It Out

 

Funky Music

 

 

Le 24 août 1999, la Warner décide de sortir The Vault... Old Friends 4 Sale, le dernier album que Prince fut obligé de réaliser pour la maison de disques.

Cet album / compilation est, à l'heure de sa sortie, le disque le plus "jazzy" que Prince ait produit. C'est un condensé de morceaux jazz-pop ou jazz-funk, caractérisés par une musique organique, live, et faisant la part belle aux cuivres.

 

Malgré cela, la plupart des critiques, conscients du caractère "obligation contractuelle" de cet album, n'apporte pas de soutien à ce disque. Beaucoup juge que le disque ne présente rien de nouveau que Prince n'ait pas déjà fait par ailleurs. Pour autant, la qualité du matériel et de la composition sont tout de même remarqués.

 

It's About That Walk

 

The Rest Of My Life

 

Sarah

 

 

Rave Un2 The Joy Fantastic est le retour à un projet de Prince en solo sous le nom du "Symbole" en novembre 1999 avec la participation de célébrités extérieures (Chuck D, Eve, Gwen Stefanie, Sheryl Crow) A noter que Prince choisit de ne pas payer les artistes participant sur son album, mais de procéder par des échanges de matériel musical.

 

Le projet a débuté en avril 1999 lors d'une rencontre à New York entre Prince et Clive Davis, le célèbre patron de la maison de disques Arista Records qui en fera la distribution.

 

Cet album est aussi censé être un album de reconquête. Annoncé comme un disque simple, avec des chansons au format pop/radio et affichant une volonté de retrouver le public, il est inconditionnellement soutenu par Clive Davis, qui organise de nombreuses sessions d'écoute auprès des professionnels, et fait preuve d'une motivation sans faille.

 

Rave Un2 The Joy Fantastic emprunte son nom à un projet de 1988 (sous le nom de Rave Unto The Joy Fantastic), qui devait être l'album venant après Lovesexy. Ce projet est mis de côté lorsque Prince commence à travailler sur l'album Batman.

 

Sur le papier, Rave Un2 The Joy Fantastic semble prometteur. Prince cesse enfin de sortir des double ou triple albums, d'éditer des projets obscurs, et semblait vouloir revenir à sa sonorité originelle en laissant "Prince" (et non le "Symbole") être le producteur de l'album. Le partenariat avec Arista Records indique aussi une volonté de retour commercial. Mais au final, Prince fait avec cet album tout ce qu'il avait refusé de faire avec la Warner : un disque commercial, rappelant son travail antérieur.

 

L'album contient tout de même quelques titres intéressants mais manque d'intensité pour les passionnés.

 

 

Rave In2 The Joy Fantastic est une déclinaison de l'album Rave Un2 The Joy Fantastic, proposant une configuration alternative avec des remixes et des versions allongées, distribué près d'un an et demi après.

 

Il est souvent considéré que cet album apporte de meilleures versions et est mieux organisé, mieux mixé que l'album original.

 

Rave Un2 The Joy Fantastic

 

Undisputed (feat. Chuck D)

 

Hot Wit U (Nasty Girl Remix)

 

Pretty Man (Extended Version)

 

the Funky Soul story - Prince 06

 

The Rainbow Children est le premier album édité sous le nom de "Prince" après la fin du conflit avec Warner.

 

En ce début des années 2000, après plusieurs années de lutte contre la Warner et une carrière en demi-teinte sur le plan commercial, Prince souhaite revenir à son niveau d’excellence et d’inventivité des années 1980. Dans un premier temps il réalise un projet individuel, l’album High, dont le son électronique et les arrangements squelettiques rappellent ses plus grands tubes des années 1980, comme Kiss ou When Doves Cry.

 

Alors que Prince ne sait pas réellement quelle voie prendre pour prolonger sa carrière, un changement notable intervient durant l’été 2000 avec le recrutement permanent de John Blackwell à la batterie. Remarqué par Prince lors d’un concert de Patti LaBelle à Minneapolis, John Blackwell devient l’élément central de la nouvelle mouture des New Power Generation. Autre musicien essentiel, le saxophoniste et flutiste Najee, embauché à temps plein en septembre 2000. Bénéficiant déjà d’une carrière conséquente, Najee apporte un nouveau niveau d’excellence, et permet l’ouverture à un « smooth jazz » qui du coup ne correspond pas vraiment au son électro de l’album High. Prince décidera alors de délaisser l’album High au profit d’un album au son plus « live », et d’inspiration plus ambitieuse.

 

A l’automne 2000, Prince choisit de prendre un virage à 180° en se positionnant comme un

« old school » cherchant à défendre « la vraie musique jouée par de vrais musiciens ».

Il tente ainsi de reprendre à sa manière l’héritage du funk, de la soul et du véritable R&B. Sans sonner passéiste, il va reprendre le flambeau là où d’autres l’avaient laissé dans les années 1970.

 

La qualité de la musique enregistrée à l’automne 2000 et qui produira la matière pour l’album The Rainbow Children, encourage Prince dans cette voie. En novembre 2000, il embarque avec son nouveau groupe dans une tournée américaine intitulée « Hit & Run Tour 2000 » dont le but est de rejouer en live les hits de ses années Warner. Le groupe contient donc John Blackwell, Najee, mais aussi Rhonda Smith, Morris Hayes et Kip Blackshire.

 

The Rainbow Children possède un nombre incroyable de caractéristiques originales. C’est un album concept thématique, qui est envisagé comme une pièce musicale à écouter en continu. Les titres s’enchainent les uns aux autres à l’instar de l’album Lovesexy, auquel The Rainbow Children est souvent comparé. Pour autant il ne sombre pas dans le côté facile des comédies musicales. L’album raconte une histoire qui est celle des Rainbow Children, un peuple qui possède « la juste compréhension de Dieu et de ses lois », et de leur roi appelé The Wise One (le sage). L’histoire est aussi présentée par un narrateur dont on retrouve la voix grave et légèrement ralentie tout au long du disque.

 

Rainbow Children

 

The Work

 

Deconstruction

 

 

One Nite Alone est un album de "piano solo et voix". Distribué uniquement sur NPG Music Club (février 2002 à février 2003) il propose une formule totalement différente de la première. Au lieu de fichiers audio à télécharger chaque mois, le NPGMC propose la livraison par voie postale de quatre CD inédits dans le courant de l'année.

 

One Nite Alone est un disque thématique et acoustique à l'instar de The Truth paru en 1998, sauf que cette fois-ci ce n'est pas la guitare qui est l'élément central mais le piano.

La quasi totalité des titres évoquent l'amour et les relations sentimentales, à l'exception notable de Avalanche, qui rappelle que "s'il n'y avait pas eu le XIIIème amendement, nous serions nés comme esclaves" et ajoute que "Abraham Lincoln était un raciste, qui a dit "tu ne peux pas échapper à ton histoire".

 

One Nite Alone...LIVE est un coffret de 3 CD contenant des enregistrements en public réalisés lors de la partie américaine de la tournée One Nite Alone, au printemps 2002. Il s'agit du trente-et-unième album de Prince et son premier live officiel mais aussi du premier album attribué à Prince and The New Power Generation depuis l'album Love Symbol de 1992.

L'exceptionnelle teneur du groupe New Power Generation de Prince, et le matériel tout aussi exceptionnel de l'album The Rainbow Children sont le prétexte à une tournée d'anthologie, le One Nite Alone Tour (du nom de l'album de piano solo One Nite Alone édité pendant la tournée). Cette tournée aura lieu en quatre phases : aux Etats-Unis, au Canada, au Japon et en Europe. La partie américaine de cette tournée, qui a lieu en mars et avril 2002, est immortalisée dans un coffret de trois CD proposé dans le cadre de la deuxième saison du NPG Music Club, le site à abonnement annuel de Prince.

L'enregistrement live est réalisé par Prince et les musiciens du NPG :

  • Maceo Parker - saxophone
  • Candy Dulfer - saxophone
  • Renato Neto - claviers
  • Greg Boyer - trombone
  • John Blackwell - batterie
  • Rhonda Smith - contrebasse électrique
  • Larry Graham - basse (pour l'aftershow)

 

L'album contient des extraits assemblés en provenance de différentes villes : Portland, Indianapolis, Washington DC, Lakeland, Los Angeles, Oakland, Seattle et Houston. Le troisième disque, qui contient les extraits d'aftershows, est principalement basé sur les dates de New York et Los Angeles.

Un début jazzy à souhait comprenant plusieurs morceaux de l'album The Rainbow Children, ainsi que des titres moins connus mais réarrangés d'une subtile façon jazz. Plus le show avance, et plus le coté jazzy fait place a un doublé Soul / Funk du meilleur effet, qu'il s'agisse de demi-tubes revisités (Take Me With U, Rasberry Beret, When You Were Mine, Strange Relationship) ou de nouveaux titres (Avalanche, The Everlasting Now).

On arrive rapidement à la conclusion que One Nite Alone...LIVE n'est pas un disque en concert comme les autres. C'est en réalité un album jazz à part entière, que le public soit là n'a en réalité que peu d'importance. Il peut être considéré comme un instrument parmi d'autres, et il est souvent en retrait dans le mix. C'est un album jazz enregistré en une seule prise, à peine retouché en studio, comme les albums des premiers jazzmen.

 

Avalanche (live)

 

The Everlasting Now (live)

 

 

Xpectation est un album instrumental enregistré en coopération avec la saxophoniste Candy Dulfer et la violoniste Vanessa-Mae.

L'album a surgit de nulle part le 1er janvier 2003, il semble clair que la livraison surprise de cet album soit intervenue suite aux nombreuses critiques portant sur la commercialisation du coffret One Nite Alone...LIVE.

L'album s'intitulait auparavant Xenophobia, il était annoncé dans les quatre CD que Prince prévoyait de livrer dans la deuxième saison du NPG Music Club.

Cependant le titre de l'album est changé lorsque Prince préfère intégrer le titre Xenophobia dans le coffret One Nite Alone...LIVE, où il est le seul morceau inédit. La version studio de ce titre (qui reste inédite et inconnue à ce jour) a été supprimée de la configuration de l'album, qui ne comporte alors plus que neuf titres. L'album est alors rebaptisé Xpectation.

 

Xemplify

 

Xpedition

 

 

N.E.W.S. est le second album instrumental proposé par Prince, après Xpectation. Cet album est d'abord diffusé en écoute sur le site NPG Music Club, avant d'être disponible par lien de téléchargement, en juin 2003. Il fait ensuite l'objet d'une édition en CD parue le 29 juillet 2003.

 

L'une des clés conduisant à l'élaboration de l'album N.E.W.S. est la présence occasionnelle dans le groupe de Prince d'Eric Leeds, le saxophoniste légendaire qui l'a accompagné durant les années 1980. Lors de la tournée One Nite Alone, Leeds vient en remplacement de Maceo Parker quand celui-ci est absent pour d'autres concerts ou pour raisons de santé.

En février 2003, à l'occasion d'une jam session à Paisley Park, Prince embarque son groupe dans une série d'improvisations qui donneront lieu à l'album N.E.W.S. La particularité de cet album est que chaque titre fait exactement 14 minutes, ce qui a été analysé comme une référence à certains albums jazz.

 

Le format ne se prête pas à une exploitation commerciale ou radiophonique. L'album vient donc s'ajouter à la liste des disques expérimentaux de Prince. Comme a son habitude, Prince met en avant des symboles : les quatre points cardinaux (les titres se nomment North, East, West et South et forment les initiales N.E.W.S.), les quatre morceaux de longueur identique, le format atypique qui fait référence à certains albums jazz.

Dans l'univers Princier, on rapprochera ce concept des deux albums de Madhouse (encore une fois !) qui propose huit titres chacun numérotés de One à Sixteen, ou de Emancipation avec ses trois CD de 60 minutes chacun et contenant douze titres.

Contrairement à l'album précédent, qui est déconstruit et démonstratif, N.E.W.S. apporte une fluidité mélodique avec tous les participants au même niveau.

 

East

 

the Funky Soul story - Prince 07

 

Avec l'album Musicology, Prince signe son grand retour sur la scène pop. L'album est distribué par NPG Records dans le cadre d'un partenariat avec Columbia / Sony Music.

A la fin de l'année 2003, on peut imaginer que Prince est sollicité par de nombreux acteurs du monde médiatique en vue des 20 ans de la sortie de l'album Purple Rain (paru en juin 1984). Malheureusement pour eux, Prince ne célèbre pas les anniversaires. "Le temps est un piège" dit-il parfois lors de ses concerts, "si tu comptes le temps, ton corps se détériore". Prince ne fera donc pas de célébration des 20 ans de Purple Rain, mais il surfera sur l'engouement suscité dans le monde médiatique pour préparer son grand retour dans la pop grand public.

 

Poursuivant son leitmotiv de "vraie musique par de vrais musiciens" et "pour de vrais amateurs de musique", Prince baptise son nouvel album Musicology et propose de "donner des cours de old-school" pour faire comprendre ce qu'est de jouer de la musique sans les artifices électroniques.

 

Prince est annoncé cette année là pour être intronisé au Rock'n'Roll Hall Of Fame.

Un mois plus tard, Prince retransmet le second concert de sa tournée Musicology dans un grand nombre de cinémas à travers les Etats-Unis. Cet événement coïncide avec la distribution du CD Musicology à l'entrée des concerts. Ce mode de distribution fait partie du buzz qui précéde la tournée. Le clip de la chanson Musicology y contribue également : on y voit un jeune garçon acheter un billet de concert de Prince, et le vendeur lui tend alors un 45T du titre Musicology. Dans la réalité, les disques ne sont pas distribués au moment de l'achat du billet, mais au moment d'entrer dans la salle. Ce mode de distribution pose des problématiques dans le comptage des ventes de l'album. Il est finalement statué que ces exemplaires sont bien vendus, puisque leur coût est intégré dans le prix du billet de concert.

L'album Musicology marque le retour à un projet majoritairement en solo de Prince, alors que les précédents albums étaient des efforts de groupe. Seul le titre Dear Mr Man est enregistré avec l'ensemble du groupe NPG de l'époque (John Blackwell, Rhonda Smith, Renato Neto, Candy Dulfer, Maceo Parker et Chance Howard). En dehors de cela les participations extérieures sont anecdotiques sur les autres titres, cependant on trouve John Blackwell et Candy Dulfer présents sur au moins 4 des 12 titres de l'album.

 

Sur le plan musical, Musicology est effectivement moins élitiste que The Rainbow Children, il présente une sonorité proche des albums Emancipation ou Rave Un2 The Joy Fantastic, en étant toutefois plus énergique.

 

La véritable perle du disque est Dear Mr Man, un titre profond et inspiré. La chanson propose d'écrire une lettre à "Mr Man" pour lui demander pourquoi les humains doivent toujours faire la guerre. La chanson comporte aussi des arrangements d'orchestre classique. Par contre elle finit brutalement, comme éditée en plein milieu !

 

Musicology

 

Dear Mr Man

 

 

S.S.T. est un EP/Single de Prince paru en ligne le 3 septembre 2005 à la suite du passage de l'ouragan Katrina sur la Louisianne (USA).

 

Dans la nuit du 2 septembre 2005, l'ouragan Katrina frappe sévèrement les côtes de la Louisiane et particulièrement la ville de la Nouvelle-Orleans, obligeant des centaines de milliers de personnes à l'exode dans des conditions effroyables. D'après l'annonce du NPG Music Club, Prince reste éveillé toute la nuit pour suivre ces événements en direct à la télévision, et au petit matin il compose le morceau S.S.T. Il s'agit de l'acronyme de "Sade's Sweetest Taboo". En effet, les moyens de communication étant inopérants après la catastrophe, il semble que la radio ait diffusé en boucle ce morceau de Sade qui fut un hit en 1985.

 

Une prolongation de ce morceau, un instrumental intitulé Brand New Orleans, fut proposé en streaming sur le site NPG Music Club durant le même week-end, comportant un morceau de Mavis Staples, You Will Be Moved, en titre supplémentaire.

Peu de temps après, il est décidé d'éditer ces deux titres, sans celui de Mavis, en CD Single. Prince pris alors contact avec Columbia / Sony Music, qui avait distribué l'année précédente l'album Musicology. Très rapidement le single est fabriqué et distribué à partir du 25 octobre.

 

S.S.T. est un cas unique dans la discographie de Prince d'un disque à but humanitaire sous son propre nom.

 

Tous les bénéfices des ventes de ce single, tant sur internet que pour les exemplaires CD, sont reversés aux associations de victimes de la catastrophe. Il s'agit du premier CD "humanitaire" à l'initiative de Prince, avec un morceau inédit depuis 4 The Tears In Your Eyes en 1985.

 

S.S.T.

 

Brand New Orleans

 

 

Le succès important de Musicology suivi de sa tournée, couplée aux célébrations des 20 ans de Purple Rain, et l'introduction de Prince au Rock'n'Roll Hall Of Fame en 2004 permettent à Prince de tutoyer à nouveau les sommets. Cette stature retrouvée lui permet en 2005 d'entrer en négociations avec la maison de disque la plus importante mais aussi la plus commerciale : Universal.

 

En 2005, Prince emménage pour plusieurs mois à Los Angeles (Mulholland Drive) dans sa nouvelle résidence appelée "3121".

 

L'album 3121 paraît le 21 mars 2006 sur le label "Universal Motown" ce qui est la première participation de Prince à la fois chez universal et sur le prestigieux label Motown.

Prince cherche à la fois à être au goût du jour tout en reprenant les recettes de ses précédents disques.

 

L'album 3121 joue avec nos sentiments et nos souvenirs, et pour la première fois depuis longtemps Prince s'emploie à "faire du Prince" pour satisfaire son auditoire mainstream, au détriment de l'audace et de l'innovation.

3121 est un succès de type "feu de paille" : l'album entre directement à la 1ère place du Top Album US (Billboard 200) ce qui n'est jamais arrivé auparavant, même avec Purple Rain. Cela fait également 17 ans qu'il n'a pas obtenu d'album n°1 (avec Batman, en 1989), Musicology étant parvenu seulement à la 3ème place.

 

Get On The Boat

 

 

Les premiers signes avant-coureurs de l'arrivée de Planet Earth remontent à mars 2007. Lors d'un discours pendant les NAACP Awards , Prince déclame quelques phrases qui se révèleront ultérieurement être celles du morceau Planet Earth. Au même moment, une animation visuelle sur le site 3121.com dévoile la pochette avec la mention "coming soon, summer 2007".

 

En juillet le Mail On Sunday, un hebdomadaire britannique au format tabloïd, annonce qu'il distribuera l'album une quinzaine de jours avant le début des shows à l'O² Arena. Prince poursuivit ainsi son souhait de voir sa musique distribuée de toutes les façons possibles. Le Mail On Sunday prévoit d'éditer son numéro du 15 juillet 2007 à trois millions d'exemplaires, inondant ainsi complètement le marché anglais ! Cette méthode de distribution courrouce fortement les disquaires, grossistes et autres distributeurs de musique, accusant Prince de concurrence déloyale. Après avoir menacé de boycotter l'album, ils finissent par distribuer tout de même le disque (édition Mail On Sunday) car ils n'ont "pas eu le choix".

 

Un album entièrement nouveau, distribué sans coût supplémentaire (£ 3,00), de la part d'un artiste majeur, ce qui est sans précédent. L'album est également distribué dans les autres pays, dans les magasins traditionnels.

 

Planet Earth est un incroyable succès, porté par sa distribution à trois millions d'exemplaires avec le Mail On Sunday, en Grande-Bretagne. Il faut y ajouter la distribution à l'entrée des 21 concerts complets à Londres, soit plus de 440 000 exemplaires !

 

Planet Earth marque l'histoire de la musique par l'audace de son créateur, qui continue de s'affranchir autant que possible des maisons de disques, préférant une distribution manuelle (à l'entrée des concerts) ou via des canaux alternatifs (journal).

 

En revanche sur le plan musical, on ne retiendra que peu de titres dont Chelsea Rodgers et Guitar, largement joués en concert entre 2007 et 2014.

 

Chelsea Rodgers

 

Guitar

 

 

Lotusflow3r est un coffret de trois albums vendus ensemble, et comprenant :

  • Lotusflower par Prince,
  • MPLSound par Prince,
  • Elixer par Bria Valente.

 

Le contenu des trois disques est d'abord paru, le 24 mars 2009 sur un site spécifique de téléchargement (www.lotusflow3r.com) qui propose un abonnement à $77. Cependant, la version à télécharger comporte un morceau spécifique : The Morning After, qui est remplacé par Crimson And Clover sur l'édition CD.

 

Le coffret est disponible sous format triple CD vendu exclusivement dans la chaîne de magasins Target aux Etats-Unis à partir du 29 mars 2009. Le siège de cette entreprise créée en 1902 est situé à Minneapolis. L'album est également disponible en import partout ailleurs à compter de cette date. Par la suite, NPG Records conclut un partenariat avec Because Music pour une sortie en Europe qui intervient le 7 septembre 2009 (soit près de six mois après la sortie initiale).

 

La sortie européenne a lieu sous plusieurs formats : un triple-CD, un double album vinyle (intégrant les albums Lotusflower et MPLSound, mais pas Elixir) et une édition vinyle simple de l'album MPLSound. A noter que la première série de pressages du double album vinyle de Lotusflower était défectueuse : le disque comporte un maxi de musique instrumentale au lieu de la musique de Prince. Des re-pressages ultérieurs ont corrigé ce défaut.

 

Vendu à un prix canon de $11.98, le coffret propose trois disques de nature très différente. Lotusflower est un album pop / groove / rock, tandis que MPLSound est un album funk / électro. Le troisième disque, Elixir, est celui de Bria Valente, la dernière protégée de Prince, pour un album à tendance sexy et funky.

 

C'est la première fois que Prince intègre un album d'une de ses protégées dans son propre album. Il tente en 2006 de faire sortir l'album de Tamar Davis en même temps que son album 3121, mais il s'agit toujours de deux disques séparés.

 

Vendu à 168 000 unités la semaine de sa sortie, le coffret se classe n°1 du Billboard catégorie R&B/Hip-Hop, n°1 du Top Albums Indépendants et n°2 du Billboard 200 généraliste. En revanche, il n'atteint de volume de vente suffisant pour décrocher une certification de disque d'or.

 

Lors de sa sortie européenne de septembre 2009, Lotusflow3r est entré uniquement dans les charts français. Il est classé 3ème du top des albums téléchargés, et 14ème du Top Albums 200. La sortie a lieu environ un mois avant les concerts donnés au Grand Palais, à Paris. D'après le distributeur, Because Music, Lotusflow3r s'écoule à plus de 50 000 exemplaires en France, ce qui le certifie disque d'or.

 

Si l'on excepte Planet Earth, paru en 2007 mais distribué essentiellement en Grande-Bretagne, et Indigo Nights, plus confidentiel car vendu couplé avec un livre, Lotusflow3r est la première sortie discographique majeure de Prince aux Etats-Unis depuis 3121 en 2006. Malgré la richesse du contenu, l'album donne plus que jamais l'impression que Prince s'enferme dans son propre style. La plupart des titres étant assez anciens, ou manquant d'implication, Prince ne cherche pas à les défendre en live autre part que dans quelques émissions de TV. Dans l'ensemble, l'album passe assez inaperçu.

 

From The Lotus...

 

...Back To The Lotus

 

 

L'album MPLSound est paru initialement au sein d'un coffret de trois disques intitulé Lotusflow3r, le 24 mars 2009. Il est également paru sous forme d'album à part entière en pressage français, à partir du 7 septembre 2009 en partenariat avec Because Music.

 

On sait peu de choses des sessions d'enregistrement de MPLSound mais l'une des caractéristiques est d'être enregistré avec le système ProTools. Dans une interview dans le Los Angeles Times, Prince déclare avoir évité d'utiliser ce système pendant des années, préférant recourir à des méthodes traditionnelles d'enregistrement. Mais l'ouverture à ProTools a été rendue possible par son ami d'enfance Terry Lewis (bassiste du groupe The Time) qui lui en décrit les bienfaits. Et surtout, de ne pas utiliser cet outil comme un élément électronique, mais comme un véritable instrument. Prince déclare qu'il en comprend l'utilisation très rapidement, et que cela lui permet d'enregistrer encore plus vite qu'auparavant.

 

Ce qui se traduit par une profusion de sons électroniques, de boucles et d'effets sonores. L'idée de base de l'album est de revenir au son originel de Prince, à savoir celui de Purple Rain.

 

Tous les titres semblent être de nouvelles compositions, mise à part U're Gonna C Me qui est un ré-enregistrement d'un titre figurant sur l'album One Nite Alone. D'autre part, (There'll Never B) Another Like Me est diffusé sous la forme d'un instrumental en premier lieu, tout comme Chocolate Box est décliné en instru/remix sous le titre Disco Jelly Fish.

 

Au final MPLSound est le parfait contrepoint de l'album Lotusflower. Alors que ce dernier est plutôt orienté rock, celui-ci donne la part belle à un électro-funk pulsé et dansant, qui dans l'esprit rappelle en effet le travail que Prince produisait au temps de Purple Rain. Cependant, ce type d'exercice est assez dangereux car il sonne évidemment passéiste. D'un côté cela sert la nostalgie, de l'autre on ne peut qu'y trouver des sonorités déjà entendues.

 

Chocolate Box

 

(There Never B) Another Like Me

 

 

L'album 20ten ("twenty-ten") est annoncé très peu de temps avant sa diffusion : le 25 juin 2010 pour une sortie annoncée autour du 10 juillet 2010, en même temps que les premiers concerts de la tournée 20ten. L'album s'inscrit dans la continuité des albums précédents. Il emprunte à Planet Earth son mode de distribution, à savoir une distribution couplée avec des sorties de magazines hebdomadaires, et à MPLSound la revisite du "Minneapolis Sound" des années 1980.

 

Au final, 20ten est caractéristique du paradoxe de Prince sur les années 2010. Prince cherche à faire constamment référence à sa gloire passée ce qui déçoit les auditeurs du début des années 2000, considérant que Prince sombre dans la facilité et gâche son potentiel musical.

 

20ten est le dernier album déclaré de Prince, jusqu'au doublé Art Official Age et PlectrumElectrum en 2014. Symbole d'une industrie du disque en déclin où les ventes de disques physiques ne comptent plus, et où la notion d'album ne représente plus rien par rapport aux titres unitaires téléchargés sur le web, 20ten est comme Planet Earth, un disque destiné à servir d'outil promotionnel à la tournée du moment.

 

Sticky Like Glue

 

Lavaux

 

the Funky Soul story - Prince 08

 

Rock'n'Roll Love Affair est dévoilé sur une radio en ligne américaine, iHeart Radio, le 17 septembre 2012 puis en octobre le titre est en rotation sur des radios européennes mais de façon très limitée.

 

Par la suite une édition physique est annoncée sur le label suisse Purple Music le label a édité le titre en maxi single vinyle, picture disc, et CD audio édité le 22 novembre 2012.

Cette chanson est ensuite parue, dans une version légèrement refaite, sur l'album HITnRUN Phase Two en décembre 2015.

 

Le titre est enregistré en duo avec la chanteuse Andy Allo. Les remixes sont réalisés par l'équipe de Purple Music, notamment le DJ Jamie Lewis. La version présente sur l'album HITnRUN Phase Two comporte des cuivres qui ne figurent pas sur la version originale.

Voulu et présenté comme un titre à valeur universelle, Rock And Roll Love Affair est un morceau folk/pop américain de facture assez classique, entrainant, bien réalisé musicalement, mais somme toute assez banal.

 

Ce morceau est toutefois tombé à l'eau, manquant d'attractivité dans le paysage musical contemporain.

 

Le single s'est classé à la 22ème position du Hot Adult Contemporary Tracks. C'est la première fois que Prince rentre dans ce classement depuis The Most Beautiful Girl In the World en 1994 (où ce titre était classé à la 25ème position). Le single s'est également classé en Belgique dans le classement Ultratop 50 à la 86ème position.

 

Rock And Roll Love Affair se situe à une époque charnière de la carrière de Prince, juste avant la création du groupe 3rdEyeGirl. Le titre est joué en live chez Jimmy Kimmel et à quelques reprises en concert, mais son relatif insuccès l'a fait tomber aux oubliettes.

 

Rock And Roll Love Affair (Original Extended Mix)

 

the Funky Soul story - 3rdEyeGirl

 

L'histoire de l'album PlectrumElectrum est directement liée à celle du groupe 3rdEyeGirl (Hannah Ford-Weston à la batterie, Ida Nielsen à la basse et Donna Grantis à la guitare).

 

Cet opus est tout d'abord un projet purement 3rdEyeGirl, Prince n'apparaissant qu'en retrait, un peu à l'instar des deux premiers albums des NPG au début des années 1990.

En 2010, après 20ten, Prince statut en effet dans des interviews qu'il n'est plus intéressé par le fait de sortir des albums car le concept lui semble dépassé.

 

En utilisant le nom de 3rdEyeGirl pour éditer ce disque, cela lui permet de ne pas se parjurer et d'essayer de retrouver l'esprit des années 1970 auquel cet album souhaite faire référence.

 

La sortie de l'album intervient finalement dans le cadre du nouveau contrat signé avec Warner en 2014. Il est paru le 26 septembre 2014 (Europe) ou le 30 septembre 2014 (USA) chez NPG Records / Warner Bros.

 

Cette sortie est prévue pour coïncider avec la sortie de l'album "solo" de Prince, Art Official Age. Il s'agit du premier album édité depuis 20ten, quatre années auparavant.

 

PlectrumElectrum est un projet que Prince cherche à défendre depuis début 2013. Sa sortie fin 2014 est donc une consécration, et ce sont d'ailleurs principalement les titres de cet album que Prince affectionne en concert.

 

BoyTrouble

 

 

La sortie de l'album Art Official Age est prévue pour coïncider avec celle de l'album PlectrumElectrum des 3rdEyeGirl. On sait assez peu de choses sur la réalisation de cet opus.

 

Un album de Prince "en solo" est évoqué le 18 avril 2014 lors d'un communiqué de presse annonçant les réconciliations entre Prince et Warner. Le titre de l'album, Art Official Age est révélé seulement le 25 août, soit à peine un mois avant sa sortie. Il est également annoncé que l'album serait co-produit par Joshua Welton, le mari de Hannah Ford-Welton.

 

Dès le départ il est annoncé que Art Official Age serait un album de type "R&B", pour contrebalancer le côté rock de PlectrumElectrum.

 

Et alors que beaucoup craignent que la co-production de Joshua Welton ne dénature complètement l'oeuvre de Prince, la surprise est plutôt positive : il est consistant, inspiré, bien réalisé, offrant un son contemporain qui remet Prince au goût du jour sans pour autant sombrer dans la dance music commerciale comme le fait Madonna par exemple. Bien au contraire, l'album est ambitieux musicalement, offrant de nombreuses surprises auditives, et quelques unes des meilleures compositions de Prince depuis The Rainbow Children.

 

Au final, Art Official Age bénéficie d'une production moderne, qui manquait cruellement aux précédents disques de Prince. On y trouve aussi quelques unes de ses compositions les plus inspirées de ces dernières années. Bien entendu, la comparaison avec son travail des années 1980 reste difficile mais il est déjà tellement important qu'un tel artiste soit toujours en activité aujourd'hui, que Art Official Age ne peut être accueilli qu'avec bienfaisance.

 

Cet album n'est pas réellement suivi d'une tournée, et si Warner le présente comme l'album du retour de Prince, l'intéressé lui préfère visiblement PlectrumElectrum, fruit de son travail avec 3rdEyeGirl. Il faut attendre en effet plusieurs mois pour qu'un titre comme Clouds soit joué live, et encore en medley dans une prestation TV. Entre temps, Warner se débrouille en produisant des vidéos ou en diffusant des titres en streaming gratuit pour susciter de l'intérêt envers l'album.

 

The Gold Standard

 

 

HITnRUN Phase One (qui se traduit par "délit de fuite") sort le 7 septembre 2015, dans un partenariat exclusif avec le service de streaming en haute qualité Tidal, du chanteur Jay-Z, lequel a diffusé le concert de charité donné dans la ville de Baltimore après les émeutes d'avril 2015. L'album est écoutable en streaming et en mode "off-line".

 

L'exclusivité annoncée sur Tidal concerne uniquement la diffusion sur les plate formes de streaming. Prince demande en effet à ce que son catalogue soit retiré de tous les autres services de streaming comme Deezer ou Spotify.

 

Les fans de Prince sont habitués aux revirements en tout genre depuis les débuts de sa carrière. La sortie de Dirty Mind, celle de Around The World In A Day, ou plus récemment avec N.E.W.S et l'univers jazzy par exemple, avaient en leur temps provoqué soit des tollés d’incompréhensions ou de désespoir, soit une attente exacerbée de nouveauté musicale.

 

La communication et la promotion, en utilisant les termes « audacieux » et « expérimental » et un premier single, Hardrocklover, sont plutôt destinées à préparer les fans à l’arrivée d’un album brisant les règles établies depuis quelques années – mais peut on vraiment parler de règle établie avec Prince ?

 

Ayant défendu la « vraie musique pour de vrais musiciens », appuyant l’usage des instruments traditionnels et laissant de côté les machines électroniques, contrôlant lui-même toute la chaîne de création, Prince semble avoir incarné une stature indéfectible. Et le voilà qui fait équipe avec un jeune Dj-Producteur de 25 ans, Joshua Welton, inconnu dans le monde de la musique si ce n’est pour être le mari de Hannah Ford-Welton.

 

Joshua Welton bénéficie d’une liberté inédite dans le monde de Prince, produisant et réalisant lui-même la base rythmique des morceaux, agrémentés ensuite de la voix de Prince et d’instruments plus traditionnels comme la basse et la guitare. Dans le passé, seules Wendy et Lisa avaient pu apporter leurs contributions à certains morceaux de Prince essentiellement pour les terminer, en ajoutant des cuivres ou des arrangements. On peut aussi citer Kirk Johnson qui prit en charge les programmations de boites à rythmes et beats dans les années 1996 à 2001, Prince étant peu enclin aux nouveautés technologiques parues après la Linn Drum utilisée dans années 1980. Kirk Johnson a à ce titre bénéficié d’un statut de co-producteur sur les albums Emancipation et Newpower Soul, et il est un acteur majeur dans la réalisation de plusieurs autres projets. Mais jamais, Prince n’a laissé une telle carte blanche à un collaborateur extérieur.

 

A plusieurs reprises dans le passé, il lui a reproché de trop travailler en vase clos, et beaucoup l’ont incité à s’ouvrir à d’autres producteurs, arrangeurs et Dj, comme les Neptunes. Car malgré un son voulant être rajeuni sur l’album 3121 par exemple, la production de Prince n’arrive pas à égaler l’évidence commerciale du moment. Mais le faut-il vraiment, la musique actuelle est elle suffisamment inspirante pour cela ?

 

Au global l’album semble vouloir mettre en avant le travail de Joshua Welton, qui dans l’absolu n’est pas plus mauvais que n’importe quel Dj-Producteur-Arrangeur du moment. Il est cependant dommage que l’utilisation abusive d’effets et de sons un peu datés nuise à l’ensemble. Le fil conducteur de tout cela reste la voix de Prince : inaltérable, sensuelle et majestueuse à la fois, elle fait clairement la différence avec le reste de la production concurrente et nous rattache à l’ensemble de la discographie antérieure.

 

Les performances de l'album dans les charts sont modestes, il décroche toutefois une 2è place aux Billboard R&B Albums aux Etats-Unis, où il restera classé pendant 8 semaines.

 

On aurait pu penser que HITnRUN Phase One soit un disque en rupture, ouvrant une nouvelle ère dans le mode de production de Prince. Il n'en est rien. Du coup, cet album-ci est plus un "one shot", oeuvrant comme une compilation du travail (momentané) que Prince a effectué avec Joshua Welton.

 

Shut This Down

 

 

HITnRUN Phase Two est un album paru en ligne sur Tidal le 12 décembre 2015, seulement trois mois après HITNRUN Phase One, sans réelle annonce préalable.

 

Constatant que les fans achètent les CD en grand nombre pour leurs amis (ou les revendre à prix d'or sur eBay), Prince organise une distribution en chaîne, proposant aux fans de revendre les CD à leurs connaissances, et à assurer les expéditions. Ceci sans aucune contrepartie, à part l'honneur de participer à ce projet. Certains fans n'hésitent pas à mettre en oeuvre un blog avec un module de commande en ligne, permettant de passer commande via internet. La distribution en magasins se limite au disquaire Electric Fetus, à Minneapolis, qui assure également des expéditions sur commande dans le monde entier.

 

Une distribution dans le commerce traditionnel intervient finalement le 29 avril 2016 pour l'Europe, sur le label Republic Records (une division de Universal), et le 27 mai 2016 pour le pressage japonais.

 

Après l’étonnant virage dance / R&B moderne proposé sur HITnRUn Phase One, la « Phase Two » revient à un son instrumental, plus dans les standards princiers. La liste des titres laisse paraître, pour le fan absolu, un certain nombre de morceaux familiers bien que parfois les versions soient légèrement différentes.

 

2.Y.2.D. (Too Young To Die)

 

Look At Me, Look At You

 

Stare

 

Big City

 

 

Le 21 avril 2016, Prince, une pure légende musicale, décède à l'âge de 57 ans.
Un génie aux multiples talents qui rejoint tous ceux et celles déjà partis cette année : Denise Matthews alias Vanity (Vanity 6), Maurice White (EWF), Phife Dawg (A Tribe Called Quest), Leon Haywood.

 

 

 

CALHOUN SQUARE < 

(site francophone d'un spécialiste de l'œuvre de Prince)

 

 

SLEEVOGRAPHIA < 

(site de toutes les pochettes de disques vinyls de Prince)

 

 

 

sources :

- Encyclopédie du Rhythm & Blues et de la Soul (éditions Fayard, 2002)
- Le site
'Calhoun Square'

 

 


Discographie


1978 / For You [Warner]

1978 / For You [Warner]

A1 For You

A2 In Love

A3 Soft And Wet

A4 Crazy You

A5 Just As Long As We're Together

B1 Baby

B2 My Love Is Forever

B3 So Blue

B4 I'm Yours


1979 / Prince [Warner]

1979 / Prince [Warner]

A1 I Wanna Be Your Lover

A2 Why You Wanna Treat Me So Bad?

A3 Sexy Dancer

A4 When We're Dancing Close And Slow

B1 With You

B2 Bambi

B3 Still Waiting

B4 I Feel For You

B5 It's Gonna Be Lonely


1980 / Dirty Mind [Warner]

1980 / Dirty Mind [Warner]

A1 Dirty Mind

A2 When You Were Mine

A3 Do It All Night

A4 Gotta Broken Heart Again

B1 Uptown

B2 Head

B3 Sister

B4 Partyup


1981 / Controversy [Warner]

1981 / Controversy [Warner]

A1 Controversy

A2 Sexuality

A3 Do Me, Baby

B1 Private Joy

B2 Ronnie, Talk To Russia

B3 Let's Work

B4 Annie Christian

B5 Jack U Off


1982 / 1999 [Warner]

1982 / 1999 [Warner]

A1 1999

A2 Little Red Corvette

A3 Delirious

B1 Let's Pretend We're Married

B2 D.M.S.R.

C1 Automatic

C2 Something In The Water (Does Not Compute)

C3 Free

D1 Lady Cab Driver

D2 All The Critics Love U In New York

D3 International Lover


1984 / Purple Rain [Warner]

1984 / Purple Rain [Warner]

(B.O. du film)

A1 Let's Go Crazy

A2 Take Me With U

A3 The Beautiful Ones

A4 Computer Blue

A5 Darling Nikki

B1 When Doves Cry

B2 I Would Die 4 U

B3 Baby I'm A Star

B4 Purple Rain


1985 / Around The World in A Day [Paisley Park/Warner]

1985 / Around The World in A Day

[Paisley Park / Warner]

A1 Around The World In A Day

A2 Paisley Park

A3 Condition Of The Heart

A4 Raspberry Beret

A5 Tamborine

B1 America

B2 Pop Life

B3 The Ladder

B4 Temptation


1986 / Parade [Paisley Park/Warner]

1986 / Parade 

[Paisley Park / Warner]

A1 Christopher Tracy's Parade

A2 New Position

A3 I Wonder U

A4 Under The Cherry Moon

A5 Girls & Boys

A6 Life Can Be So Nice

A7 Venus De Milo

B1 Mountains

B2 Do U Lie?

B3 Kiss

B4 Anotherloverholenyohead

B5 Sometimes It Snows In April


1987 / Sign 'O' The Times [Paisley Park/Warner]

1987 / Sign '☮' The Times 

[Paisley Park / Warner]

A1 Sign '☮' The Times

A2 Play In The Sunshine

A3 Housequake

A4 The Ballad Of Dorothy Parker

B1 It

B2 Starfish And Coffee

B3 Slow Love

B4 Hot Thing

B5 Forever In My Life

C1 U Got The Look

C2 If I Was Your Girlfriend

C3 Strange Relationship

C4 I Could Never Take The Place Of Your Man

D1 The Cross

D2 It's Gonna Be A Beautiful Night

D3 Adore


1988 / Lovesexy [Paisley Park/Warner]

1988 / Lovesexy 

[Paisley Park / Warner]

A1 I No

A2 Alphabet St.

A3 Glam Slam

A4 Anna Stesia

B1 Dance On

B2 Lovesexy

B3 When 2 R In Love

B4 I Wish U Heaven

B5 Positivity


1989 / Batman [Warner] (bande originale du film)

1989 / Batman [Warner] 

(B.O. du film)

A1 The Future

A2 Electric Chair

A3 The Arms Of Orion

A4 Partyman

A5 Vicki Waiting

B1 Trust

B2 Lemon Crush

B3 Scandalous

B4 Batdance


1990 / Graffiti Bridge [Paisley Park/Warner]

1990 / Graffiti Bridge 

[Paisley Park / Warner]

A1 Prince - Can't Stop This Feeling I Got A2 Prince - New Power Generation

A3 The Time - Release It

A4 Prince - The Question Of U

B1 Prince - Elephants & Flowers

B2 Tevin Campbell - Round And Round

B3 Prince and George Clinton - We Can Funk

B4 Prince - Joy In Repetition

C1 The Time - Love Machine

C2 Prince - Tick, Tick, Bang

C3 The Time - Shake!

C4 Prince - Thieves In The Temple

D1 The Time with Prince - The Latest Fashion

D2 Mavis Staples - Melody Cool

D3 Prince - Still Would Stand All Time

D4 Prince - Graffiti Bridge

D5 Prince New Power Generation (Pt. II)


1991 / Diamonds And Pearls [Paisley Park/Warner]

1991 / Diamonds And Pearls

[Paisley Park / Warner]

A1 Thunder

A2 Daddy Pop

A3 Diamonds And Pearls

A4 Cream

A5 Strollin'

A6 Willing And Able

A7 Gett Off

B1 Walk Don't Walk

B2 Jughead

B3 Money Don't Matter 2 Night

B4 Push

B5 Insatiable

B6 Live 4 Love


1992 / Prince Symbol [Paisley Park/Warner]

1992 / Prince Symbol

[Paisley Park / Warner]

A1 My Name Is Prince

A2 Sexy M.F.

A3 Love 2 The 9's

B1 The Morning Papers

B2 The Max

B3 Blue Light

B4 I Wanna Melt With You

B5 Sweet Baby

C1 The Continental

C2 Damn U

C3 Arrogance

C4 The Flow

D1 7

D2 And God Created Woman

D3 3 Chains O' Gold

D4 The Sacrifice Of Victor


1993 / Gold Nigga [NPG Records]

1993 / Gold Nigga [NPG Records]

01 Goldnigga Pt. 1

02 Guess Who's Knockin'

03 Oilcan

04 Segue

05 Deuce & A Quarter

06 Segue

07 Black M.F. In The House

08 Goldnigga Pt. 2

09 Goldie's Parade

10 Segue

11 2gether

12 Segue

13 Call The Law

14 Johnny

15 Segue

16 Goldnigga Pt. 3


1994 - 1800 New Funk

1994 / 1-800-NEW-FUNK

A1 MPLS - Minneapolis

A2 George Clinton - Hollywood

A3 Nona Gaye And The Artist (Formerly Known As Prince) - Love Sign

A4 Mayte - If I Love U 2Night

A5 The Steeles - Color

B1 The N.P.G.* - 2Gether

B2 Margie Cox - Standing At The Altar

B3 Mavis Staples - You Will Be Moved

B4 Madhouse - 17

B5 Nona Gaye - A Woman's Gotta Have It

B6 MPLS - Minneapolis (Reprise)


1994 / Come [Warner]

1994 / Come [Warner]

A1 Come

A2 Space

A3 Pheromone

A4 Loose!

B1 Papa

B2 Race

B3 Dark

B4 Solo

B5 Letitgo

B6 Orgasm


Prince - 1994 / The Black Album

1994 / The Black Album [Warner]

A1 Le Grind

A2 Cindy C.

B1 Dead On It

B2 When 2 R In Love

C1 Bob George

C2 Superfunkycalifragisexy

D1 2 Nigs United 4 West Compton

D2 Rockhard In A Funky Place


1995 / Exodus [NPG Records/Edel]

1995 / Exodus [NPG Records / Edel]

A1 N.P.G. Operator Intro

A2 Get Wild

A3 Segue

A4 DJ Gets Jumped

A5 New Power Soul

A6 DJ Seduces Sonny

A7 Segue

A8 Count The Days

A9 The Good Life

A10 Cherry, Cherry

A11 Segue

A12 Return Of The Bump Squad

B1 Mashed Potato Girl Intro

B2 Segue

B3 Big Fun

B4 New Power Day

B5 Segue

B6 Hallucination Rain

B7 NPG Bum Rush The Ship

B8 The Exodus Has Begun

B9 Outro


1995 / The Gold Experience [NPG Records/Warner]

1995 / The Gold Experience

[NPG Records / Warner]

01 P. Control

02 NPG Operator

03 Endorphinmachine

04 Shhh

05 We March

06 NPG Operator

07 The Most Beautiful Girl In The World

08 Dolphin

09 NPG Operator

10 Now

11 NPG Operator

12 319

13 NPG Operator

14 Shy

15 Billy Jack Bitch

16 I Hate U

17 NPG Operator

18 Gold


1996 - Girl 6 - Motion Picture Soundtrack

1996 / Girl 6

(Motion Picture Soundtrack)

A1 Prince - She Spoke 2 Me

A2 Prince - Pink Cashmere

A3 The New Power Generation - Count The Days

B1 Prince & The Revolution - Girls & Boys

B2 The Family - The Screams Of Passion

B3 Vanity 6 - Nasty Girl

C1 Prince & The Revolution - Erotic City

C2 Prince - Hot Thing

C3 Prince - Adore

D1 Prince - The Cross

D2 Prince - How Come U Don't Call Me Anymore

D3 Prince - Don't Talk 2 Strangers

D4 The New Power Generation - Girl 6


1996 / Chaos And Disorder [NPG Records/Warner]

1996 / Chaos And Disorder

[NPG Records / Warner]

01 Chaos And Disorder

02 I Like It There

03 Dinner With Delores

04 The Same December

05 Right The Wrong

06 Zannalee

07 I Rock, Therefore I Am

08 Into The Light

09 I Will

10 Dig U Better Dead

11 Had U


1996 / Emancipation [NPG Records/EMI]

1996 / Emancipation

[NPG Records / EMI]

1-01 Jam Of The Year

1-02 Right Back Here In My Arms

1-03 Somebody's Somebody

1-04 Get Yo Groove On

1-05 Courtin' Time

1-06 Betcha By Golly Wow

1-07 We Gets Up

1-08 White Mansion

1-09 Damned If I Do

1-10 I Can't Make You Love Me

1-11 Mr. Happy

1-12 In This Bed I Scream

 

2-01 Sex In The Summer

2-02 One Kiss At A Time

2-03 Soul Sanctuary

2-04 Emale

2-05 Curious Child

2-06 Dreamin' About U

2-07 Joint 2 Joint

2-08 The Holy River

2-09 Let's Have A Baby

2-10 Saviour

2-11 The Plan

2-12 Friend, Lover, Sister, Mother / Wife

 

3-01 Slave

3-02 New World

3-03 The Human Body

3-04 Face Down

3-05 La, La, La Means I Love U

3-06 Style

3-07 Sleep Around

3-08 Da, Da, Da

3-09 My Computer

3-10 One Of Us

3-11 The Love We Make

3-12 Emancipation


1998 / Crystal Ball [NPG Records]

1998 / Crystal Ball [NPG Records]

Bootleg One

1-01 Prince - Crystal Ball

1-02 Prince - Dream Factory

1-03 The Artist (Formerly Known As Prince) - Acknowledge Me

1-04 The Artist (Formerly Known As Prince) - Ripopgodazippa

1-05 Nona Gaye, The Artist (Formerly Known As Prince) - Lovesign (Shock G's Silky Remix)

1-06 The New Power Generation - Hide The Bone

1-07 The Artist (Formerly Known As Prince) - 2morrow

1-08 Prince - So Dark

1-09 Prince - Movie Star

1-10 Prince & The New Power Generation - Tell Me How U Wanna B Done

 

Bootleg 2

2-01 The Artist (Formerly Known As Prince) - Interactive

2-02 The Artist (Formerly Known As Prince) - Da Bang

2-03 The Artist (Formerly Known As Prince) - Calhoun Square

2-04 Prince - What's My Name

2-05 Prince - Crucial

2-06 Prince - An Honest Man

2-07 Prince - Sexual Suicide

2-08 Prince - And Morris Day Cloreen Bacon Skin

2-09 Prince - Good Love

2-10 Prince - Strays Of The World

 

Bootleg III

3-01 The Artist (Formerly Known As Prince) - Days Of Wild

3-02 Prince - Last Heart

3-03 The Artist (Formerly Known As Prince) - Poom Poom

3-04 The Artist (Formerly Known As Prince) - She Gave Her Angels

3-05 The Artist (Formerly Known As Prince) - 18 & Over

3-06 The Artist (Formerly Known As Prince) - The Ride

3-07 Prince - Get Loose

3-08 The Artist (Formerly Known As Prince) - P. Control (Club Mix)

3-09 Prince - Make Your Mama Happy

3-10 The Artist (Formerly Known As Prince) - Goodbye

 

The Truth

4-01 The Artist (Formerly Known As Prince) - The Truth

4-02 The Artist (Formerly Known As Prince) - Don't Play Me

4-03 The Artist (Formerly Known As Prince) - Circle Of Amour

4-04 The Artist (Formerly Known As Prince) - 3rd Eye

4-05 The Artist (Formerly Known As Prince) - Dionne

4-06 The Artist (Formerly Known As Prince) - Man In A Uniform

4-07 The Artist (Formerly Known As Prince) - Animal Kingdom

4-08 The Artist (Formerly Known As Prince) - The Other Side Of The Pillow

4-09 The Artist (Formerly Known As Prince) - Fascination

4-10 The Artist (Formerly Known As Prince) - One Of Your Tears

4-11 The Artist (Formerly Known As Prince) - Comeback

4-12 The Artist (Formerly Known As Prince) - Welcome 2 The Dawn (Acoustic Version)

 

Kamasutra

5-01 The NPG Orchestra - The Plan

5-02 The NPG Orchestra - Kamasutra

5-03 The NPG Orchestra - At Last..."The Lost Is Found"

5-04 The NPG Orchestra - The Ever Changing Light

5-05 The NPG Orchestra - Cutz

5-06 The NPG Orchestra - Serotonin

5-07 The NPG Orchestra - Promise/Broken

5-08 The NPG Orchestra - Barcelona

5-09 The NPG Orchestra - Kamasutra/Overture #8

5-10 The NPG Orchestra - Coincidence Or Fate?

5-11 The NPG Orchestra - Kamasutra/Eternal Embrace


1998 / Newpower Soul [NPG Records/BMG]

1998 / Newpower Soul

[NPG Records / BMG]

01 Newpower Soul

02 Mad Sex

03 Until U're In My Arms Again

04 When U Love Somebody

05 Shoo-Bed-Ooh

06 Push It Up!

07 Freaks On This Side

08 Come On

09 The One

10 Funky Music

49 Wasted Kisses

 


1999 / The Vault...Old Friend 4 Sale [NPG Records/Warner]

1999 / The Vault...Old Friend 4 Sale

[NPG Records / Warner]

01 The Rest Of My Life

02 It's About That Walk

03 She Spoke 2 Me (Extended Remix)

04 5 Women

05 When The Lights Go Down

06 My Little Pill

07 There Is Lonely

08 Old Friends 4 Sale

09 Sarah

10 Extraordinary


1999 / Rave Un2 The Joy Fantastic [NPG Records/Arista]

1999 / Rave Un2 The Joy Fantastic

[NPG Records / Arista]

A1 Rave Un2 The Joy Fantastic

A2 Undisputed

A3 The Greatest Romance Ever Sold

B1 Segue

B2 Hot Wit U

B3 Tangerine

B4 So Far, So Pleased

B5 The Sun, The Moon And Stars

C1 Everyday Is A Winding Road

C2 Segue

C3 Man'O'War

C4 Baby Knows

D1 I Love U, But I Don't Trust U Anymore

D2 Silly Game

D3 Strange But True

D4 Wherever U Go, Whatever U Do


2001 / The Rainbow Children [NPG Records/Redline]

2001 / The Rainbow Children

[NPG Records / Redline]

A1 Rainbow Children

A2 Muse 2 The Pharaoh

A3 Digital Garden

B1 The Work Pt. 1

B2 Everywhere

B3 The Sensual Everafter

B4 Mellow

C1 1+1+1 Is 3

C2 Deconstruction

C3 Wedding Feast

C4 She Loves Me 4 Me

C5 Family Name

D1 The Everlasting Now

D2 Last December

D3 Untitled (Uncredited 'Last December' Reprise)


2002 / One Night Alone…Live [NPG Records]

2002 / One Nite Alone…

[NPG Records]

01 One Nite Alone...

02 U're Gonna C Me

03 Here On Earth

04 A Case Of U

05 Have A Heart

06 Objects In The Mirror

07 Avalanche

08 Pearls B4 The Swine

09 Young And Beautiful

10 Arboretum


Prince - 2003 / Xpectation [NPG Music Club]

2003 / Xpectation [NPG Music Club]

01 Xhalation

02 Xcogitate

03 Xemplify

04 Xpectation

05 Xotica

06 Xogenous

07 Xpand

08 Xosphere

09 Xpedition


Prince - 2003 / N.E.W.S. [NPG Music Club]

2003 / N.E.W.S. [NPG Music Club]

01 North

02 East

03 West

04 South


2004 / Musicology [NPG Records/Columbia Sony Music]

2004 / Musicology [NPG Records / Columbia Sony Music]

A1 Musicology

A2 Illusion, Coma, Pimp & Circumstance A3 A Million Days

B1 Life 'O' The Party

B2 Call My Name B3 Cinnamon Girl

C1 What Do U Want Me 2 Do?

C2 The Marrying Kind C3 If Eye Was The Man In Ur Life

D1 On The Couch

D2 Dear Mr. Man

D3 Reflection


2006 / 3121 [NPG Records/Universal Motown]

2006 / 3121 

[NPG Records / Universal Motown]

A1 3121

A2 Lolita

A3 Te Amo Corazon

B1 Black Sweat

B2 Incense And Candles

B3 Love

C1 Satisfied

C2 Fury

C3 The Word

D1 Beautiful, Loved And Blessed

D2 The Dance

D3 Get On The Boat


Prince - 2007 / Planet Earth [NPG Records]

2007 / Planet Earth [NPG Records]

01 Planet Earth

02 Guitar

03 Somewhere Here On Earth

04 The One U Wanna C

05 Future Baby Mama

06 Mr. Goodnight

07 All Midnights In The World

08 Chelsea Rodgers

09 Lion Of Judah

10 Resolution


Prince - 2009 / Lotusflow3r [NPG Records]

2009 / Lotusflow3r [NPG Records]

Lotusflower (Prince)

1-01 From The Lotus...

1-02 Boom

1-03 Crimson And Clover

1-04 4ever

1-05 Colonized Mind

1-06 Feel Good, Feel Better, Feel Wonderful

1-07 –Prince Love Like Jazz

1-08 –Prince 77 Beverly Park

1-09 –Prince Wall Of Berlin

1-10 –Prince $

1-11 –Prince Dreamer

1-12 –Prince ...Back 2 The Lotus

 

MPLSound (Prince)

2-01 (There'll Never B) Another Like Me

2-02 Chocolate Box

2-03 Dance 4 Me

2-04 U're Gonna C Me

2-05 Here

2-06 Valentina

2-07 Better With Time

2-08 Ol' Skool Company

2-09 No More Candy 4 U

 

Elixer (Bria Valente, la protégée de Prince)

3-01 Here Eye Come

3-02 All This Love

3-03 Home

3-04 Something U Already Know

3-05 Everytime

3-06 2nite

3-07 Another Boy

3-08 Kept Woman

3-09 Immersion

3-10  Elixer


Prince - 2010 / 20Ten [NPG Records]

2010 / 20Ten [NPG Records]

01 Compassion

02 Beginning Endlessly

03 Future Soul Song

04 Sticky Like Glue

05 Act Of God

06 Lavaux

07 Walk In Sand

08 Sea Of Everything

09 Everybody Loves Me

10 76 (no audio)

77 Laydown


Prince - 2014 / PlectrumElectrum [NPG Records / Warner]

2014 / PlectrumElectrum (with 3RDEYEGIRL)

[NPG Records / Warner]

01 Wow

02 Pretzelbodylogic

03 Aintturninround

04 Plectrumelectrum

05 Whitecaps

06 Fixurlifeup

07 Boytrouble

08 Stopthistrain

09 Anotherlove

10 Tictactoe

11 Marz

12 Funknroll


Prince - 2014 / Art Official Age [NPG Records / Warner]

2014 / Art Official Age

[NPG Records / Warner]

A1 Art Official Cage

A2 Clouds

A3 Breakdown

B1 The Gold Standard

B2 U Know

B3 Breakfast Can Wait

B4 This Could Be Us

C1 What It Feels Like

C2 Affirmation I & II

C3 Way Back Home

D1 Funknroll

D2 Time

D3 Affirmation III


Prince - 2015 / HitNRun (Phase One) [NPG Records]

2015 / HitNRun (Phase One)

[NPG Records]

01 Million $ Show

02 Shut This Down

03 Ain't About 2 Stop

04 Like A Mack

05 This Could B Us

06 Fallinlove2nite

07 X's Face

08 Hardrocklover

09 Mr. Nelson

10 1000 X's & O's

11 June


Prince - 2015 / HitNRun (Phase Two) [NPG Records]

2015 / HitNRun (Phase Two)

[NPG Records]

01 Baltimore

02 Rocknroll Loveaffair

03 2 Y. 2 D.

04 Look At Me, Look At U

05 Stare

06 Xtraloveable

07 Groovy Potential

08 When She Comes

09 Screwdriver

10 Black Muse

11 Revelation

12 Big City


the Funky Soul story - Prince - Piano & A Microphone 1983

2018 / Piano-A Microphone 1983

 

Medley:

A1.1 17 Days

A1.2 Purple Rain

A1.3 A Case Of You

A1.4 Mary Don't You Weep

A1.5 Strange Relationship

A1.6 International Lover

A1.7 Wednesday

 

B1 Cold Coffee & Cocaine

B2 Why The Butterflies


Autres productions / éditions officielles

1985 - Minneapolis Genius

Minneapolis Genius (1985)

(également intitulé Symbolic Beginning ou One Man Jam lors des rééditions successives)

album constitué de bandes enregistrées de 1975 à 1977 lors du projet The 94 East de Pepe Willie.

 

 

 

1994 - The Beautiful Experience

The Beautiful Experience (1994)

EP constitué de sept versions différentes du single The Most Beautiful Girl In The World, premier single édité sur NPG Records.

 

 

 

 

 

1995 - Purple Medley

Purple Medley (1995)

 

medley composé de tubes réenregistrés.

 

 

 

 

1998 - The War

The War (1998)

single contenant un intense live jam de 25 minutes.

 

 

 

 

 

1999 - The New Masters

1999 The New Masters (1999)

ré-enregistrement décliné en 7 remixes de la chanson 1999 datant initialement de 1982 et extraite de l'album du même nom. Prince a enregistré cette version après que Warner ait annoncé son intention de rééditer la chanson originale en 1999.

 

 

 


Quelques productions, uniquement disponible sur le net

 

# One Song (1999)

 

# Cybersingle (1999)

 

# Ahdio Shows n°1 à 12 : "shows radio" d'une durée de 30 à 60 minutes et diffusés sur le NPG Music Club lors de la saison 2001-2002.

 

# The Chocolate Invasion (2003) : album composé de morceaux principalement enregistrés entre 1999 et 2001.

 

# The Slaughterhouse (2003) : second album composé de morceaux principalement enregistrés entre 1999 et 2001.

 

# C-Note (2003) : album instrumental très semblable à N.E.W.S. et proposant des extraits de jams enregistrées lors des soundchecks de la tournée européenne et japonaise de 2002.

 


Quelques pseudonymes

 

_Jamie Starr / The Starr Company - producteur de The Time, Vanity 6, etc.

 

_Joey Coco - producteur et auteur pour Kenny Rogers, etc.

 

_Alexander Nevermind - producteur et auteur pour divers artistes dans le milieu des années 80 (parmi eux Sheena Easton)

 

_Christopher (Tracy) - auteur de "Manic Monday" pour The Bangles. Le nom provient du personnage interprété par Prince dans le film Under The Cherry Moon.

 

_Tora Tora - sur l'album des NPG Exodus en 1995

 

_Azifwekare - sur la chanson "Style" de l'album Emancipation

 

_Love Symbol - adopté comme nom officiel (1993-2000)

 

_TAFKAP, The Artist (Formerly Known As Prince)

 

_Gemini - sur l'album Batman incarnant à la fois le Joker et Batman

 

_Camille - personnage interprété par Prince sur disque en 1986-1988, caractérisé par une voix légèrement accélérée ("Housequake", "If I Was Your Girlfriend"…).

 

_The Kid - personnage interprété par Prince dans les films Purple Rain et Graffiti Bridge.

 


Récompenses

 

# 2006: Webby Awards - Webby Lifetime Achievement Award pour le premier album vendu exclusivement par internet (Crystal Ball) et la politique visionnaire de Prince sur ce média.

 

# 1996 / 1995 / 1993 : Brit Awards - meilleur chanteur étranger.

 

# 1987: Grammy Awards - meilleure performance R&B en groupe ou en duo (pour Kiss).

 

# 1985: Oscar - meilleure chanson pour Purple Rain.

 

# 1985: Brit Awards - meilleur chanteur étranger.

 

# 1985: Grammy Awards - meilleur album pour une musique de film.

 

# 1985: Grammy Awards - meilleur auteur dans la catégorie R&B (pour I Feel For You par Chaka Khan)

 

# 1985: Grammy Awards - meilleure performance rock en groupe (avec The Revolution)

 


Biographies

 

- Prince de A à Z par Stéphane Boudsocq (Music Book 2006)

- My Name is Prince, biographie non autorisée parue en mars 2006, signée Philippe Nollet.

- Purple King par Stéphane Boudsocq (Music Book 2005)

- Prince par Valérie Chambat (Music Book 1999)

- L'artiste qu'on appelait Prince par Duncan Clarke (Hors collection 1995)

 


the Funky Soul story S10/E07 (My Name Is Prince)

The Black Music Live #24 (Live at Fox Theatre of Detroit - 2015)

the Funky Soul story S10/E06 (Megamix '88)


Playlist : I Wanna Be Your Lover / Why You Wanna Treat Me So Bad / Dirty Mind / Uptown / Controversy / Sexuality / 1999 / Little Red Corvette / Let's Pretend We're Married / Automatic / Let's Go Crazy / When Doves Cry / Take Me With U / I Would Die 4 U / Baby I'm A Star / Purple Rain / Paisley Park / America / Raspberry Beret / Girls & Boys / Mountains / Anotherloverholenyohead / Kiss / U Got The Look / I Could Never Take The Place Of Your Man /- Sign O' The Times / Alphabet Street / I Wish U Heaven / Glam Slam / Batdance / Scandalous / Partyman / Thieves In The Temple / New Power Generation / Gett Off / Diamonds And Pearls / Live 4 Love / Money Don't Matter 2 Night / Willing And Able / Insatiable / Money Don't Matter 2 Night / Cream / The Morning Papers / Damn U / My Name Is Prince /Sexy M. F. / 7 / Gold / Musicology