SALSOUL RECORDS



Label New-Yorkais fondé par les frères Cayre (Joe, Ken et Stanley)

 

De 1977 à 1985, Salsoul commercialisera environ 300 maxi-singles et une grosse floppée d'albums d'artistes comme Joe Bataan, The Salsoul Orchestra,

Instant Funk, Loleatta Holloway, Carol Williams...

 

the Funky Soul story - Salsoul Records

 

C’est en 1976 que Salsoul Records sortira le premier 'maxi-45 tours', le titre de Ten Percent par le groupe Double Exposure.

 

the Funky Soul story - Double Exposure - Ten Percent

 

Double Exposure - Ten Percent

 

 

Salsoul Records assurait également la fabrication et la distribution des références du catalogue Gold Mind Records et bénéficia d’un regain d’intérêt inattendu de la part du public (plus du Royaume-Unis et d’Europe que des Etats-Unis) grâce à des producteurs ou groupes, comme Marky Mark ou Black Box, qui scorèrent des hits internationaux avec des titres construits autour d’échantillons de classiques Salsoul.

Le label profitera de cette nouvelle popularité à grande échelle pour rééditer son catalogue en version remasterisé.

 

 

La fondation du label

Les Cayre était une famille investie dans de nombreuses affaires commerciales, lorsqu’au début des années 1970, ils devinrent, par hasard, fabriquant et distributeur de cassettes 8 pistes du nom de Caytronies Corporation. Par la suite, ils acquirent des catalogues de musiques mexicaines qu’ils distribuèrent aux États-Unis, sans ce douter que CBS Records et RCA possédées les droits d’auteurs de ces œuvres. Les frères Cayre se mirent en règle avec ces majors et achetèrent même une licence unique pour distribuer le catalogue latino de CBS sur le continent nord Américain.

Ceci abouti à des sessions d’enregistrements, impliquant Joe Bataan le chanteur-pianiste afro-américano-philippins, dont les œuvres étaient distribués par CBS.

Ces derniers se montrant incapable de promouvoir convenablement la musique de ses artistes, les droits d’auteurs furent donc cédés aux frères Cayre étant, eux, plus à même d’exposer ces sonorités aux marchés appropriés.

Au dire de Ken Cayre, c’est lors de ses fréquentes sorties en discothèque, alors émergentes et florissantes, qu’il eut l’idée de produire des disques spécialement pour les clubs.


 

Le nom Salsoul

C’est Joe Bataan qui baptisa le label, il participa d’ailleurs aux premiers enregistrements des frères Cayre, préfigurant la création du label.

Le terme 'Salsoul' désigne en argot de la rue 'la culture musicale des latinos', qui absorbèrent les musiques populaires afro-américaines en les fusionnant avec leur propre culture d’origine (ce qui se fit également dans l’autre sens).

Joe Bataan donna le nom Salsoul à l’album qu’il réalisa pour les frères Cayre.


the Funky Soul story - Joe Bataan

 

Joe Bataan - Latin Strut

 

Joe Bataan - Aftershower Funk

 

Joe Bataan - Continetal Square Dance

 

 

Le son Philly Soul

Comme il affectionne particulièrement le son du Rhythm & Blues qui sera bientôt connu sous le terme de Philly Soul, Ken Cayre cherche à embaucher les meilleurs musiciens du genre.

Il engagea les musiciens du label Gamble and Huff de Philadelphie qui était en désaccord salarial avec leur musiciens de studio, ce qui convict Salsoul de les prendre sous contrat.

 

Parmi ces artistes 'Philly Soul' embauché par Salsoul Records, il y eut : 

  • Vince Montana (arrangements musicaux) 
  • Norman Harris (production, auteur, arrangeur, guitariste lead et rythmique) 
  • Earl Young (batterie et percussion) 
  • Ronnie Baker (production, arrangements, guitare basse) 
  • Walter 'Bunny' Singler (production, auteur) 


Baker et Young sont maintenant largement reconnu pour avoir crystalisé le son et la structure du 'disco'.

L’usage intensif du Charley par le batteur Earl Young facilita le travail des DJs pour mixer dans l’ambiance très bruillante des clubs, les hautes fréquences générées par les cymbales Charley se détachent nettement des bruits d’ambiance et de fonds.

Le bassiste Ronnie Baker joue ses notes majeures en plein sur la grosse caisse du batteur Earl Young, ce qui engendre un son de basse solide. Ce style de jeu, si distinctif et largement imité, s’entend particulièrement sur le titre Love Is The Message par MFSB (Mother, Father, Sister & Borther)

 

the Funky Soul story - MFSB - Love Is The Message

 

MFSB - Love Is The Message

 

 

Les frères Cayre profitèrent des talents musicaux des musiciens de MFSB qui furent le groupe des sessions studio de Sigma Sound Studio de Philadelphie, tenu par les producteurs (Kenny) Gamble et (Leon) Huff.

 

Sigma Sound Studio fut l’un des premiers studios à s’équiper d’un console 24 pistes et était également pourvu de cabines d’enregistrements aux qualités acoustiques recherchés par les petits ensemble orchestraux. C’est pour cela qu’il est virtuellement impossible pour une oreille non-avertie de différencier un enregistrement de MFSB d’un des Salsoul Orchestra, les musiciens, arrangeurs et matériels d’enregistrements étant communs.

 

 

Le groupe First Choice

Les producteurs Baker, Harris et Young avaient le groupe féminin First Choice sous contrat, ils les firent donc suivre chez Salsoul Records.


Mené par Rochelle Fleming, elles eurent un succès d’estime avec leur album Armed and Dangerous, sorti sous le label Philly Groove. Salsoul Records le récupéra et le re-pressa pour l’ajouter à son catalogue remasterisé aux débuts des années 90, ce qui fit penser à certains auditeurs que c’était un pur disque Salsoul Records.


Les First Choice enregistrèrent pour Salsoul, une série d’hymne disco devenus des classiques. Les deux plus marquants sont Dr Love et Let No Man Put Asunder.


the Funky Soul story - The Firts Choice

 

The First Choice - Dr Love

 

The First Choice - Let No Man Put Asunder

 

 

'Love Sentation' et le renouveau Salsoul

La chanson Love Sensation de Loleatta Holloway fut produite par Dan Hartman et samplé dans le titre Good Vibration de Marky Mark and Funky Bunch ainsi que dans Ride On Time par les pionniers de l’italo-house, Black Box.


Dans un premier temps, Black Box fut décrier par les fans de Salsoul et par miss Holloway elle-même, mais après que les questions de légalité des droits furent réglées, beaucoup glorifié le DJ italien pour avoir amené la jeune génération vers le son Salsoul.


La musique 'disco' ne bénéficiera de documentation et d’étude historique sérieuse qu’à partir du milieu des années 90, époque à laquelle la 'house music' devint populaire et rechercha ses racines. Un des premiers à rehausser la réputation du label Salsoul fut l’anglais Dave Lee (aussi connu sous le patronyme Joey Negro), DJ-producteur.


Ses débuts se firent en 1988. Il réalisa lui aussi de nombreuses compositions d’emprunt, crédité du surnom MDEMM (une référence à l’extasie), ceci dès la fin de l’année 88, donc bien avant Marky Mark et Black Box, respectivement fin ’89 et ’90.


Dave Lee a acquis la réputation de 'Chef des Historiens Salsoul' (bien que ce titre revienne officiellement à Tom Moulton). Joey Negro (Dave Lee) a depuis remixé de nombreux classiques Salsoul et contribua à la réédition du catalogue du label new-yorkais.


the Funky Soul story - Loleatta Holloway

 

Loleatta Holloway - Love Sensation

 

source : Soul Men

 



Téléchargement


 

Redécouvrez le label Salsoul Records

à travers 3 volumes regroupant ses plus grands artistes

 (cliquez sur l'image ci-dessous pour y accéder)

 

The Definitive Salsoul Mixes