THE GAP BAND (fr)

  • Charlie (1952 ?)
  • Ronnie (1953)
  • Robert (1956 - 15 août 2010)
the Funky Soul story - The Gap Band 01

 

La réussite de ces trois frères originaires de Tulsa (Oklahoma - USA) est l'aboutissement d'un début de prise de pouvoir des producteurs afro-américains dans le métier du disque. La présence d'entrepreneurs noirs dans cet univers très fermé n'est pas récente puisqu'elle remonte aux expériences pionnières menées par Harry Pace dès le début des années 1920 avec son Black Swan Records, suivies par l'irruption de nombreuses petites compagnies discographiques au lendemain de la guerre; on se doit pourtant de constater qu'à l'exception de la Motown, aucune firme indépendante noire n'a survécu sous la pression d'un show-business blanc décidé à préserver son hégémonie artistique et commerciale.

 

Black Sawn Records

 

Malgré cela, l'impact grandissant du Rhythm & Blues sur le grand public contraint les géants du disque à s'intéresser au marché afro-américain, à commencer par Warner qui rachète Atlantic en 1967. On assiste peu après à une montée en puissance de cette politique lorsque Columbia se procure à bon compte un catalogue R&B en finançant la naissance de Philadelphia International Recording avant d'acculer à la faillite le label Stax, dont la politique indépendante est jugée menaçante par les majors.

 

the Funky Soul story - The Soud Of Philadelphia / Philadelphia International Records

 

Le parcours de Gap Band montre comment la communauté afro-américaine a su reprendre l'initiative dès la fin des années 1970, grâce à l'intuition d'entrepreneurs comme Lonnie Simmons, le marchand de vêtements responsable du succès des frères Wilson.

La suite est à lire ici

 

 

ps : Si certain(e)s veulent contribuer à l’évolution de cette biographie, je recherche une personne pour la traduire en anglais. Merci de contacter l’émission en MP ou contact@thefunkysoulstory.com

Écrire commentaire

Commentaires: 0