ZORA YOUNG

Zora Young
21 janvier 1948
Black to the Music - Zora Young (header v2)
Biographie
Black to the Music - Zora Young 01

Née le 21 janvier 1948 à West Point (au nord-est du Mississippi), Zora Young est initiée dès sa plus tendre enfance au Gospel et tenue à l’écart du Blues, « la musique du diable ».

Elle prépara sa voix dans les chorales des églises baptistes fréquentées par sa mère (chanteuse) et son beau-père (pasteur).

Une de mes premières fortes émotions proscrites, je la tiens de Chester Burnett, plus connu sous son pseudonyme Howlin’ Wolf, un cousin qui égrainait ses couplets dans un bar, près de chez nous. Bien sûr je ne pouvais pas aller le rejoindre, mais sa musique m’excitait et, de ma fenêtre, au risque de tomber, je tendais l’oreille autant que je le pouvais pour l’entendre chanter. Ce fut mon premier contact avec le Blues, mon premier pied de nez à un interdit…


A 7 ans, Zora Young émigra dans l’Illinois, près de Chicago, où l’un de ses oncles venait d’être abattu par des gangsters. Elle grandit au milieu de seize autres enfants.

Avec l’âge, elle s’affranchit peu à peu des tabous familiaux et se laissa gagner par le Blues et la Soul, entendus en cachette à la radio.

Au sortir de l’adolescence, c’est bien simple, je voulais devenir chanteuse ou catcheuse!


Finalement, elle opta pour les scènes enfumées de la « Windy City » (Chicago) plutôt que pour les rings de la ligue de Wrestling.

Sunnyland Slim et Bobby Rush furent les premiers à l’encourager à persévérer.

Abandonnant progressivement ses emprunts à Aretha Franklin et Gladys Knight, elle se tourna résolument vers les Blues, influencée par Koko Taylor et Big Mama Thorton autant que par des chanteuses de Soul au timbre plus sophistiqué.

Black to the Music - Zora Young 01
Zora Young, live at Le Coatelan (Bretagne, France - January 24th, 1982)
Dans la peau de Bessie Smith

Au début des années 70, elle fréquente déjà tout le gratin du blues de Chicago, de Jimmy Dawkins à Lonnie Brooks, se produisant à la tête de son propre groupe, The Misfits, ou aux côtés de « pointures » telles que Junior Wells, Willie Dixon, Albert King, B.B. Kings et Buddy Guy.

Interprète à la voix sensuelle et mélancolique autant que rageuse et puissante, capable d’exceller dans tous les registres et styles, elle allait faire forte impression en Europe dès ses premières tournées en 1981-1982 (Blues with the Girls avec Bonnie Lee et Big Time Sarah).

Sa présence espiègle lui valurent une notoriété grandissante, au gré d’une trentaine de visites sur le « vieux continent ».

Elle allait se distinguer ensuite dans le show « Heart of the Blues » articulé sur les vies des pionnières Ma Rainey et Bessie Smith.

J’étais en terrain connu : mon grand-père se rendait à Memphis pour voir Bessie Smith… de près, au grand dam de ma grand-mère.

Enfant je connaissais déjà les talents de « l’Impératrice », alors, quand on m’a proposé de jouer son rôle, je n’étais pas franchement désarçonnée !


La suite, ce sera par exemple, une pressante sollicitation du cinéaste Steven Spielberg à laquelle, par manque de confiance en elle, elle n’osera pas donner suite.

D’abord confinée dans les studios de labels sans grand rayonnement, elle participera à de nombreux albums de différents bluesmen de Chicago, multipliant parallèlement les visites en Europe et dans le monde entier sous son propre nom ou à l’affiche de tournées comme le Chicago Blues Festival.

Black to the Music - Zora Young 06
L'improbable rencontre

Lors d’un de ses passages en France, en 1991, incidemment, elle se lia à Bobby Dirninger, alors « folkeux » efflanqué de 25 ans, repéré et recruté dans l’urgence au fond d’un piano-bar helvétique afin de pallier à la défaillance de son pianiste attitré. Cette rencontre de hasard n’allait pas rester sans lendemain, l’un et l’autre, instinctivement, se vouant dès lors un respect profond et une affection mutuelle, complicité régulièrement déclinée sur scène (Espagne, France, Allemagne, Russie dans des salles de 10 à 15.000 spectateurs, etc…) et, plus que jamais, sur disque.

À partir de la fin des années 1990, elle enregistre plusieurs albums pour le prestigieux label de Chicago, Delmark Records, créé au début des années 1950 par Bob Koester. et se produit fréquemment en France, en particulier aux côtés de Bobby Dirninger, avec qui elle enregistre l’album Tore Up From The Floor Up, en 2005 à Chicago.

Produit par le journaliste Chris Dussuchaud, et accompagnée entre autres des musiciens français du groupe Natural Blues, elle sort en 2009 l’album The French Connection (Delmark), toujours avec Bobby Dirninger, qui contient une reprise de In the Ghetto.

Enregistré en France lors de plusieurs sessions en studio et concerts, ce disque sera n°1 des charts blues US, une première pour une production française.

Offert au président Barack Obama, il est diffusé plusieurs mois durant dans le hall de l’aéroport de Chicago, et lui vaut une nomination aux « US Blues Awards 2010 » et de nombreux lauriers dont le Grand Prix du blues délivré en 2010 par le Hot Club de France.

En raison de ses fidèles accointances avec Limoges, une ville où depuis les années 1940 le jazz est roi grâce à l’action du Hot-Club local et où est implantée Swing FM, 101.2 FM (une radio 100% blues, gospel et jazz classique), Zora Young est faite « citoyenne d’honneur » de la ville.

Si la discographie de Zora reste modeste avec seulement 9 albums, elle en demeure pas moins active sur les scènes de différents festivals et dans les nombreuses salles de spectacles, partageant l’énergie de son blues à tous les amoureux de la musique.

source : Wikipedia & autres...
Discographie
1982 - Blues With The Girls (ft Bonnie Lee & Big Time Sarah)
1987 - Stumbling Blocks And Stepping Stones
1991 - Travellin' Light
Black to the Music - 1982 - Zora Young - Blues With The Girls

A1. Help Me
A2. I Feel So Bad
A3. You Don’t Have To Go

B1. Got My Mojo Workin’
B2. Steppin’ Stone
B3. Fast Life
B4. Baby What You Want Me To Do

C1. Next Time I See You
C2. Sad And Evil Woman
C3. Teardrops From My Eyes
C4. Tribute To Big Walter Horton

D1. Hound Dog
D2. Fever
D3. Hoochie-Coochie Woman
D4. What Makes My Man Tick
D5. Well, I Love Ya’

Black to the Music - 1987 - Zora Young - STUMBLING BLOCKS AND STEPPING STONES

A1. Fed Up With Music
A2. Slowly
A3. Bad Track Record
A4. Bus Station

B1. Feel Like Strong
B2. Johnny B
B3. Stumbling Blocks And Stepping Stones
B4. Make Me Feel Real Good Tonight

Black to the Music - 1991 - Zora Young - TRAVELIN' LIGHT

01. Daughter Of A Son-Of-A-Gun
02. Travelin’ Light
03. Girlfriend
04. Queen Bee
05. Key To The Highway
06. Stumbling Blocks and Stepping Stones
07. Country Girl Returns
08. Football Widow
09. Brain Damage
10. Dirty MamaJama

1995 - I Got The Right To Sing The Blues
2000 - Learned My Lesson
2004 - Tore Up From The Floor Up
Black to the Music - 1996 - Zora Young - I Got The Right To Sing The Blues

01. New Blowtop Blues 
02. Stroking 
03. Bus Station 
04. Football Widow 
05. Tired of Travelling 
06. Stumbling Blocks and Stepping Stones 
07. The Thrill Is Gone 
08. I Got The Right To Sing The Blues
09. Baby, Want You Ride with Me Tonight 
10. Hoochie Coochie
Woman 
11. I’m Ready

Black to the Music - 2001 - Zora Young - Learned My Lesson

01. Pity Party
02. The Lord Helps Those Who Help Themselves
03. Nutbush City Limits 
04. Better Off With The Blues
05. Girl Friend 
06. Blues Fallin’ Down Like Rain 
07. My Man’s An Undertaker 
08. Damn Your Eyes
09. Learned My Lesson 
10. Brain Damage 
11. Living In The U.S.A. 
12. Please Send Me Someone To Love 
13. Feel Like Stroking 
14. Johnny B.

Black to the Music - 2005 - Zora Young - Tore Up From The Floor Up

01. Love Of Mine
02. Go Ahead And Take Him
03. I’m Gonna Do The Same Thing They Did To Me
04. Toxic
05. Til The Fat Lady Sings
06. Slowly
07. Ace Of Spades
08. Rainy Night In Georgia
09. Tore Up From The Floor Up
10. Since I Fell For You/Silhouettes
11. Handy Man
12. Two Trains Running
13. Interview

2009 - The French Connection
2009 - Sunnyland
2016 - Friday Night (ft. Little Mike and the Tornadoes)
Black to the Music - 2009 a - Zora Young - The French Connection (with Bobby Dirninger)

01. Better Be Ready
02. Goin’ Back To Memphis
03. Wang Dang Doodle – Live
04. I’m In Love With You
05. Honey Bee – Live
06. Tonight I’ll Be Staying Here With You
07. Just A Closer Walk With Thee
08. See See Rider
09. In The Ghetto
10. Mystery Train
11. I’m Movin’ On – Live
12. Toxic – Live
13. Goin’ Back To Memphis
14. Rock Me Baby

Black to the Music - 2009 a - Zora Young - Sunnyland

01. Bad Track Record
02. Goin Back To Memphis
03. Travelin Light
04. Hubert’s Groove
05. Football Widow
06. You Said You Were Leaving
07. Sunnyland
08. Johnson Machine Gun
09. Stumbling Blocks And Stepping Stones
10. Til The Fat Lady Sings
11. Blues For Hubert
12. Daughter Of A Son-of-a-Gun
13. Looka Here Baby

Black to the Music - 2016 - Zora Young & Little Mike and the Tornadoes - Friday Night

01. I’ve Been A Fool Too Long
02. A Fools Lament
03. 44 Blues
04. True Love Is Hard To Find
05. I Love Chicago
06. Friday Night
07. Chains Of Love
08. Just Your Fool
09. Country Girl
10. I’m Good
11. Spann’s Boogie